Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Culture

Le roi de la musique congolaise, King Kester Emeneya, est mort

© DR

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 13/02/2014

Le chanteur King Kester Emeneya, roi de la musique congolaise et superstar en Afrique, est mort, jeudi, en région parisienne, annonce Radio Okapi. Le décès récent de son modèle, Tabu Ley Rochereau, l'avait beaucoup affecté.

Après la disparition du "Seigneur" Tabu Ley Rochereau en novembre 2013, la musique congolaise vient de perdre son "King". Le chanteur congolais King Kester Emeneya, de son vrai nom Jean Emeneya Mubiala Kwamambu, est mort à l'âge de 57 ans, jeudi 13 février, en région parisienne, rapporte Radio Okapi.

L’artiste, qui avait fondé le groupe Victoria Eleison, était hospitalisé depuis novembre 2013 à l’hôpital Marie-Lannelongue du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine) pour des problèmes de cœur. King Kester Emeneya aurait été très affecté par la nouvelle de la disparition de Tabu Ley Rochereau, monstre sacré de la rumba congolaise, qui était son modèle.

“Depuis la disparition de Tabu Ley, King Kester n’allait pas bien. Il avait reçu un choc en apprenant la nouvelle“, a expliqué le journaliste Rouf Mbuta Nganga, jeudi matin sur Radio Okapi. “Nous étions nourris d’espoir de le voir récupérer mais sa santé s’est dégradée et aujourd’hui c’est confirmé : Kester n’est plus”, a-t-il ajouté.

La mort de King Kester a également été annoncée à la télévision nationale congolaise et confirmée par Dodo Ndomba, présenté comme un proche du chanteur, en direct sur VoiceOfCongo.net.

Papa Wemba salue son "petit frère"

King Kester Emeneya a chanté plusieurs années dans le groupe Viva la Musica de Papa Wemba, autre roi de la rumba congolaise. "À Viva la Musica, il faisait la pluie et le beau temps. Il a marqué le groupe de son professionnalisme, il a façonné le répertoire du groupe. On a vécu ensemble, on a fait presque les 100 coups ensemble, même si c'était un petit frère", raconte Papa Wemba à l'AFP.

"Paix à son âme. Il a beaucoup souffert de cette maladie. Je crois vraiment qu'il était temps qu'il aille se reposer auprès de l'Éternel", a conclu l'artiste.

Première publication : 13/02/2014

  • RD CONGO

    Tabu Ley Rochereau, monstre sacré de la rumba congolaise, est mort

    En savoir plus

  • JAPON

    Ni sourd ni virtuose, le "Beethoven japonais" qui a menti à son pays

    En savoir plus

  • EN IMAGES

    Chanteurs et dictateurs : quand l’argent n’a pas d’odeur…

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)