Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

Culture

Le roi de la musique congolaise, King Kester Emeneya, est mort

© DR

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 13/02/2014

Le chanteur King Kester Emeneya, roi de la musique congolaise et superstar en Afrique, est mort, jeudi, en région parisienne, annonce Radio Okapi. Le décès récent de son modèle, Tabu Ley Rochereau, l'avait beaucoup affecté.

Après la disparition du "Seigneur" Tabu Ley Rochereau en novembre 2013, la musique congolaise vient de perdre son "King". Le chanteur congolais King Kester Emeneya, de son vrai nom Jean Emeneya Mubiala Kwamambu, est mort à l'âge de 57 ans, jeudi 13 février, en région parisienne, rapporte Radio Okapi.

L’artiste, qui avait fondé le groupe Victoria Eleison, était hospitalisé depuis novembre 2013 à l’hôpital Marie-Lannelongue du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine) pour des problèmes de cœur. King Kester Emeneya aurait été très affecté par la nouvelle de la disparition de Tabu Ley Rochereau, monstre sacré de la rumba congolaise, qui était son modèle.

“Depuis la disparition de Tabu Ley, King Kester n’allait pas bien. Il avait reçu un choc en apprenant la nouvelle“, a expliqué le journaliste Rouf Mbuta Nganga, jeudi matin sur Radio Okapi. “Nous étions nourris d’espoir de le voir récupérer mais sa santé s’est dégradée et aujourd’hui c’est confirmé : Kester n’est plus”, a-t-il ajouté.

La mort de King Kester a également été annoncée à la télévision nationale congolaise et confirmée par Dodo Ndomba, présenté comme un proche du chanteur, en direct sur VoiceOfCongo.net.

Papa Wemba salue son "petit frère"

King Kester Emeneya a chanté plusieurs années dans le groupe Viva la Musica de Papa Wemba, autre roi de la rumba congolaise. "À Viva la Musica, il faisait la pluie et le beau temps. Il a marqué le groupe de son professionnalisme, il a façonné le répertoire du groupe. On a vécu ensemble, on a fait presque les 100 coups ensemble, même si c'était un petit frère", raconte Papa Wemba à l'AFP.

"Paix à son âme. Il a beaucoup souffert de cette maladie. Je crois vraiment qu'il était temps qu'il aille se reposer auprès de l'Éternel", a conclu l'artiste.

Première publication : 13/02/2014

  • RD CONGO

    Tabu Ley Rochereau, monstre sacré de la rumba congolaise, est mort

    En savoir plus

  • JAPON

    Ni sourd ni virtuose, le "Beethoven japonais" qui a menti à son pays

    En savoir plus

  • EN IMAGES

    Chanteurs et dictateurs : quand l’argent n’a pas d’odeur…

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)