Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Je n'imagine pas que j'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Quatre Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Moyen-Orient

Après dix mois d'impasse politique, le Liban a un nouveau gouvernement

© AFP Tammam Salam, le Premier ministre

Vidéo par Julien SAUVAGET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/02/2014

Plongé dans une crise politique depuis dix mois, le Liban est parvenu, samedi, à nommer un gouvernement de compromis. Il sera présidé par Tammam Salam et comportera 24 ministres.

C'est la fin d'une longue impasse politique. Le Liban est parvenu à nommer un gouvernement de compromis, samedi 15 février, dix mois après un blocage né de la rivalité entre différents clans et exacerbé par le conflit qui ravage la Syrie.

"Après dix mois d'efforts, de patience (...), un gouvernement préservant l'intérêt national est né", a affirmé le nouveau Premier ministre Tammam Salam après l'annonce de la liste des 24 ministres. "C'est un gouvernement rassembleur et c'est la meilleure formule pour permettre au Liban de faire face aux défis", a-t-il ajouté.

Tammam Salam devient le nouveau Premier ministre du Liban après dix mois de blocage

Le Hezbollah chiite représenté

Le gouvernement, comportera 24 membres. Formé dans un contexte de violences intermittentes qui secouent le pays, il réunit pour la première fois depuis trois ans les deux camps rivaux du puissant Hezbollah chiite, qui combat les rebelles de Syrie aux côtés du régime de Bachar al-Assad, et la coalition menée par l'ex-Premier ministre Saad Hariri, qui soutient l'opposition syrienne.

Huit portefeuilles seront aux mains du Hezbollah et ses alliés, dont les Affaires étrangères, huit à la coalition dite du "14-mars" de Saad Hariri, dont l'Intérieur, et huit à des ministres proches du président Michel Sleimane, considéré comme neutre, et du leader druze Walid Joumblatt, considéré comme "centriste".

Selon des sources partisanes proches du "14-mars", Saad Hariri a fait une grande concession en acceptant de participer à ce gouvernement avec le Hezbollah, un parti qu'il accuse d'être derrière l'assassinat de son père, le dirigeant Rafic Hariri.

Cinq membres du puissant parti armé sont en effet jugés par contumace près de La Haye pour l'assassinat de Rafic Hariri, tué le 14 février 2005 dans un attentat à Beyrouth.
 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 15/02/2014

  • LIBAN

    Le plan d’Al-Qaïda pour mettre à feu et à sang un fief du Hezbollah

    En savoir plus

  • LIBAN

    Des Libanais se déshabillent pour soutenir la skieuse Jackie Chamoun

    En savoir plus

  • LIBAN

    Nouvel attentat-suicide près de Beyrouth

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)