Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

Amériques

Twitter accuse le Venezuela de censurer des images sur son réseau

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/02/2014

Alors que la contestation ne faiblit pas au Venezuela, Twitter a confirmé que Caracas censurait certaines images des manifestations publiées sur le réseau social. Il a mis un outil de contournement à disposition des utilisateurs.

Le réseau social Twitter a affirmé, vendredi, que les autorités vénézuéliennes avaient bloqué la publication de certaines images sur sa plateforme, alors que le pays est en proie à un important mouvement de contestation anti-gouvernemental depuis dix jours environ.

"Je peux confirmer que des images de Twitter sont actuellement bloquées au Venezuela. Nous pensons que c'est le gouvernement qui les bloque", a expliqué un porte-parole du réseau social à l’AFP.

Cette déclaration fait suite à la plainte de plusieurs internautes vénézuéliens, qui s’étaient insurgés conte le fait que certaines photos des manifestations ne soient pas visibles en passant par l’accès Internet fourni par l'opérateur public Cantv.

Afin de contourner le problème, Twitter a mis à disposition de ses membres un outil qui permet de passer outre ce blocage via l’envoi de SMS.

Alors que les télévisions se refusent toujours à montrer des images des manifestations, par peur de représailles gouvernementales, les réseaux sociaux sont largement privilégiés par les manifestants pour rendre compte de l’avancée du mouvement.

Le mouvement a été lancé il y a une dizaine de jours par des étudiants pour protester contre la vie chère, l’insécurité et les pénuries. Ces mobilisations se tiennent dans tout le pays, et ont notamment embrasé la capitale Caracas mercredi dernier, où trois personnes ont perdu la vie et des dizaines ont été blessées. Samedi, le gouvernement et ses opposants ont tous deux appelé au rassemblement de leurs partisans.

Avec AFP

Première publication : 15/02/2014

  • VENEZUELA

    Manifestations anti-Maduro : trois morts à Caracas

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Le meurtre d’une Miss Venezuela ravive le débat sur la criminalité

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Le président Maduro obtient "les pouvoirs spéciaux" pour gouverner par décret

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)