Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • Manuel Valls à La Rochelle : "La gauche n’a jamais été aussi nécessaire"

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

EUROPE

Les protestataires anti-gouvernement évacuent la mairie de Kiev

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/02/2014

Dimanche, les manifestants ukrainiens qui protestent contre le gouvernement de Viktor Ianoukovitch ont mis fin à l’occupation de la mairie de Kiev, la capitale du pays. Une concession majeure destinée à apaiser les tensions.

Dimanche, les opposants au pouvoir ukrainien, incarné par le président Viktor Ianoukovitch, ont décidé de mettre fin à l'occupation de la mairie de Kiev.

Ils occupaient ce lieu symbolique de la capitale depuis le mois de décembre.

"La mairie est pratiquement évacuée", a déclaré le "commandant" des lieux Rouslan Andriïko à un journaliste de l'AFP.

L'ambassadeur de Suisse en Ukraine, dont le pays occupe la présidence tournante de l'OSCE, est entré quelques minutes après l'annonce dans le bâtiment évacué.

"La Suisse qui préside l'OSCE a été invitée par les deux parties en conflit à participer au processus de transfert de la mairie aux autorités", a-t-il déclaré à la presse.

La mairie de Kiev avait été investie par les protestataires le 1er décembre et était devenu le "QG de la révolution". Depuis, le bâtiment hébergeait jusqu'à 700 manifestants qui y dormaient et s'y réchauffaient.

Il s'agit d'un lieu hautement symbolique, tout comme le Maïdan, place centrale de Kiev occupée depuis la volte-face pro-russe du pouvoir fin novembre au détriment d'un rapprochement avec l'Union européenne.

Son évacuation avait été présenté comme une condition clé pour permettre l'application de la loi d'amnistie à l'égard de 234 manifestants qui ont été libérés. Ces protestataires sont toujours inculpés de crimes passibles de peines pouvant atteindre 15 ans de prison.

Avec AFP


Première publication : 16/02/2014

  • DIPLOMATIE

    Ukraine : une diplomate américaine invite l'UE à aller "se faire foutre"

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Les Ukrainiens de plus en plus divisés sur la crise politique

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Activistes emprisonnés en Ukraine : "une monnaie d'échange politique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)