Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

SPORT

Qatar 2022 : plus de 400 travailleurs népalais morts sur les chantiers, selon une ONG

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/02/2014

Le Qatar n'en finit plus d'être critiqué pour sa gestion de l'organisation du Mondial-2022 de football. D'après le nouveau rapport d'une ONG népalaise, plus de 400 travailleurs de ce pays ont déjà trouvé la mort sur des chantiers au Qatar.

L’ONG Pravasi Nepali tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme.Cette association, qui assiste les migrants népalais, affirme dans un nouveau rapport que plus de 400 travailleurs de ce pays ont déjà trouvé la mort au Qatar sur les chantiers de la Coupe du monde de football 2022, rapporte "The Guardian".

"Cela va mettre une nouvelle pression sur les autorités qataries, ainsi que sur la fédération internationale de football, pour tenter de freiner ce taux de décès, qui pourrait atteindre les 4 000 victimes d’ici la Coupe du Monde en 2022", peut-on lire sur le site du journal britannique. "The Guardian" avait déjà levé le voile en septembre sur les terribles conditions de vie de ces travailleurs népalais, qui représentent 20% de la main d’œuvre immigrée au Qatar.

Le Qatar prend des mesures pour protéger les travailleurs

Depuis ces révélations, le petit émirat gazier du Golfe a été vivement critiqué par les organisations de défense des droits de l’Homme. En réponse, il a notamment annoncé, le 11 février, avoir pris une série de mesures pour protéger les travailleurs employés sur les chantiers. Le Comité suprême pour les projets et l'héritage au Qatar, en charge de l'organisation du Mondial-2022, exige désormais que les entrepreneurs versent les salaires de leurs employés sur des comptes bancaires, et prévoient un système permettant au Comité de "vérifier que tous les travailleurs sont bien payés et dans les temps".

Les nouvelles règles prévoient aussi "des normes pour le logement des travailleurs, fixant des bases claires concernant le nombre de lits par chambre et assurant un seuil minimum en matière de propreté et d'hygiène". Le texte ne revient toutefois pas sur la "kafala", le code du travail qatari, très restrictif et contraignant. Il interdit à tous les employés étrangers, y compris les Occidentaux, de rompre leur contrat sans l'aval d'un tuteur qui est souvent leur patron. Ce dernier peut mettre fin à son parrainage quasiment à tout moment et renvoyer la personne dans son pays d'origine.

Un Mondial-2022 organisé dans un autre pays ?

Interrogé à ce sujet, jeudi 13 février, par la sous-commission des droits de l'Homme du Parlement européen à Bruxelles, Theo Zwanziger, membre du comité exécutif de la Fifa, s’est voulu rassurant. Même s’il a admis que la situation des travailleurs migrants était "inacceptable" et "horrible", il a déclaré qu’il ne fallait pas retirer le Mondial au Qatar, car cela "serait tout à fait contre-productif".

Le faire "reviendrait à laisser les choses telles quelles sur place et les violations des droits de l'Homme continueraient, loin des projecteurs", a-t-il argumenté. D'ailleurs, a-t-il ajouté, la Fifa ne peut "juridiquement pas" annuler la Coupe du monde au Qatar. "La Coupe du monde peut apporter des améliorations à long terme", a-t-il insisté.

Cet avis n’est toutefois pas partagé par tous les membres de la Fifa. Selon le journal allemand "Die Welt", un responsable de la fédération aurait affirmé, sous couvert d’anonymat, qu’il serait sérieusement envisagé d’attribuer le Mondial à un autre pays : "Il y a encore assez de temps pour le faire". Cette situation ne serait pas inédite. En 1986, la Coupe du monde devait au départ se jouer en Colombie, qui avait dû finalement y renoncer pour des raisons économiques. C’est finalement le Mexique qui avait accueilli le Mondial.

Première publication : 17/02/2014

  • MONDIAL-2022

    Jouer ou ne pas jouer en été au Qatar ? La valse-hésitation de la Fifa

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Mondial-2022 au Qatar, l'épine dans le pied de la Fifa

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Organisateur du Mondial 2022, le Qatar doit maintenant convaincre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)