Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Nord-Sud : la place des femmes en question

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Josef Borrell : "Avec l'Aquarius, la réponse a été espagnole et non européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Journée mondiale des réfugiés : l'Europe à l'heure d'une nouvelle polémique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Déception pour les équipes africaines au Mondial de football

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 18/02/2014

"La dureté de l'Etat"

© France 24

Presse française, Mardi 18 février 2014. Au menu de cette revue de presse, le déploiement de 400 soldats supplémentaires en Centrafrique, l’entrée de l’Etat et Dongfeng dans le capital de PSA, le maïs OGM, et des enfants arrachés à la Réunion.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, le déploiement de 400 soldats supplémentaires dans le cadre de l’opération Sangaris, en Centrafrique.
 
Le Figaro évoque «les risques d’une intervention qui se prolonge», en passant de 1600 à 2000 hommes, une montée en puissance qui laisse en suspens, finalement, la question de la durée de cette opération. Le journal estime que oui, «la France se devait d’intervenir à Bangui», mais dénonce le «déni» de François Hollande, qui présentait au début du mois de décembre une «opération de police» appelée à ne durer que 6 mois. «Une fois encore, estime le Figaro, le président de la République a voulu parier sur l’impossible, jouer avec la vérité».
 
La réalité, la voici: à Bouar, dans l’ouest du pays, les musulmans «payent pour être épargnés», d’après le Monde. Le journal relève que «l'une des faiblesses de Sangaris, outre un déploiement très lent et l'absence d'emploi de la manière forte face aux tueurs et de volonté de procéder à des arrestations, c'est le fait que sa mission soit annoncée partout comme étant de courte durée». «En dehors de Bangui, le plan est de ne rester que quelques jours dans chaque ville et de passer ensuite le relais à la Misca, ce qui incite les chefs de guerre à attendre leur heure».
 
En France, il est toujours beaucoup question ce matin de l’entrée de l’Etat dans le capital de PSA, aux côtés du constructeur chinois Dongfeng. «Quand l’Etat mange du lion» - c’est à lire du côté de Libération, qui ironise sur ce président Hollande qui «vante aux investisseurs étrangers une France «ouverte au monde»», et, dans le même temps, «prend bien soin de contrebalancer l’entrée des Chinois dans une des entreprises phares de l’Hexagone».
 
Inquiétudes françaises, également, face à l’offensive des OGM. La contre-offensive hexagonale dans ce domaine reste incertaine, d’après les Echos, qui expliquent que la mise en culture du maïs transgénique de MonsantoMON810 va faire l’objet d’un nouvel arrêté d’interdiction - un «verrou bien fragile», toutefois, puisque les deux précédents arrêtés de ce type ont été annulés par Conseil d’Etat.
 
A la rubrique «ce qui finit dans l’assiette», le Parisien s’inquiète des moyens alloués aux contrôles sanitaires dans l’industrie alimentaire. Un an après l’affaire de la viande de cheval, le porc serait à son tour sur la sellette. Le journal rappelle que le faible nombre d’inspecteurs ne contribue pas à améliorer la sécurité alimentaire.
 
On termine cette revue de presse avec l’examen aujourd’hui à l’Assemblée nationale d’une proposition de résolution sur le transfert en métropole de mineurs venus de la Réunion, entre 1963 et 1982. Le but de ce texte, c’est de faire reconnaître «la responsabilité morale» de l’Etat dans ce placement / déplacement imaginé, rappelle la Croix, par Michel Debré, alors député de la Réunion. Au total, ce sont 1630 enfants qui ont été transférés par l’aide sociale à l’enfance, la DDASS, de la Réunion vers la métropole, pour être «sauvegardés», comme on disait à l’époque, de la pauvreté de leur île natale. L’historien Ivan Jablonka décrit ainsi ce que ces enfants ont traversé: «il ya bien eu une catastrophe humaine, et une dureté d’Etat accomplie avec un appareil d’Etat, ce qui est encore plus terrible».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/06/2018 revue de presse

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

A la une de la presse, ce lundi 18 juin, la victoire du candidat de la droite à la présidentielle en Colombie. Des enfants de sans-papiers séparés de leurs parents aux...

En savoir plus

18/06/2018 revue de presse

"Je pense, donc je foot"

A la Une de la presse, ce lundi 18 juin, l’arrivée de l’Aquarius, hier, à Valence, après une semaine d’errance en Méditerranée. La crise politique en Allemagne sur fonds de...

En savoir plus

15/06/2018 Football

Coupe du monde 2018 : "jouons unis" en Espagne

Dans cette seconde revue de presse de la matinée, place au football, rien qu’au football, ouverture de la Coupe du monde oblige !

En savoir plus

15/06/2018 Emmanuel Macron

"Malgré les tensions, l’Italien Conte sera au rendez-vous"

Dans cette première revue de presse du 15 juin : la rencontre Macron-Conte aura finalement lieu à la mi-journée, une offensive très importante est menée aux Yémen contre les...

En savoir plus

14/06/2018 Mondial-2018

"Poutine sur le terrain politique au Mondial"

Dans cette seconde revue de presse du 14 juin, la Russie de Vladimir Poutine accueille le Mondial de football, un milliardaire américain propose de diviser la Californie en trois...

En savoir plus