Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#PrayForIstanbul: le spectre de Daech

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2.500 hommes supplémentaires et un mandat plus robuste pour la Minusma au Mali

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

Afrique

Opération Sangaris : Bangui milite pour une prolongation jusqu'en 2015

© AFP - Catherine Samba-Panza, le 12 février, avec Jean-Yves Le Drian

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/02/2014

Au cours d'une visite de parlementaires français à Bangui, la présidente de transition de la République centrafricaine a plaidé pour un prolongement de l'opération Sangaris jusqu'aux élections prévues en février 2015.

L'opération Sangaris va-t-elle se prolonger jusqu'en 2015 ? Lundi 17 février, la présidente de la transition centrafricaine a émis ce souhait devant une délégation de dix parlementaires français en visite en Centrafrique. Catherine Samba-Panza a déclaré qu'elle souhaitait que l’intervention française soit prolongée jusqu’aux élections prévues en février 2015.

Au cours d'une visite éclair à Bangui, les dix députés français, menés par Elisabeth Guigou, présidente de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, avaient pour mission de prendre le pouls de la situation sécuritaire centrafricaine. L'Assemblée nationale doit se prononcer par un vote, le 25 février, sur la prolongation au-delà de début avril de l'opération Sangaris, lancée le 5 décembre dernier.

"Je crois que ça sera plus long que prévu"

Samedi 15 février, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait déjà laissé entendre que les soldats français devraient rester sur place. "Je crois que ça sera plus long que prévu, parce que le niveau de haine et de violence est plus important que celui qu'on imaginait".

Une déclaration qui intervenait au lendemain de l'annonce de l'envoi de 400 soldats français supplémentaires, portant à 2 000 les effectifs français déployés dans le pays.

Lors du lancement de l'intervention française, début décembre, le président François Hollande avait pourtant évoqué une opération "rapide".

Avec AFP

 

Première publication : 18/02/2014

  • OPÉRATION SANGARIS

    L'intervention en Centrafrique sera "plus longue que prévue", estime Le Drian

    En savoir plus

  • OPÉRATION SANGARIS

    Centrafrique : la France va augmenter son contingent militaire

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    "L'opération Sangaris a désamorcé la bombe" en Centrafrique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)