Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Moyen-Orient

L'origine de l'ultimatum lancé aux touristes en Égypte reste floue

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/02/2014

Le groupe djihadiste Sinaï Ansar Baït al Makdis, qui a revendiqué un attentat contre un bus de tourisme dans le Sinaï, aurait invité les touristes à fuir le pays d’ici au 20 février. L'origine de l'ultimatum reste cependant incertaine.

Deux jours après la revendication d’un attentat commis dimanche contre un bus de touristes près de la frontière israélo-égyptienne par Sinaï Ansar Baït al Makdis, la confusion règne autour des intentions du groupe djihadiste affilié à Al-Qaïda.

Sur un compte Twitter affilié au mouvement, les touristes sont invités à quitter le pays "avant qu'il ne soit trop tard". Selon ce tweet, publié en anglais, ils ont jusqu’au 20 février pour évacuer le territoire égyptien.

Cet ultimatum n’a cependant pas été confirmé par Sinaï Ansar Baït al Makdis, qui a expliqué par le passé se refuser à communiquer via les réseaux sociaux. L’information a néanmoins été reprise par plusieurs sites djihadistes sur lequel le groupe est en revanche actif.

Une catastrophe potentielle pour le secteur touristique

En dépit du manque d’informations sur la véracité de cet ultimatum, les autorités s’inquiètent déjà de l’impact potentiellement dévastateur d’une telle annonce.

Sinaï Ansar Baït al Makdis, qui a publié un communiqué dans la foulée de l’attentat-suicide perpétré dimanche, a précisé qu’il ne s’agissait que d’une étape de "la guerre économique contre ce pouvoir traître qui [...] tue les innocents, détruit les maisons, pille les propriétés et rase les terres à la frontière avec l'ennemi sioniste".

Le document promettait d’ailleurs de nouvelles attaque contre les "intérêts économiques [du pouvoir égyptien] pour faire cesser ses actions contre les musulmans."

Avant la "révolution du Nil" de janvier-février 2011, le tourisme représentait plus de 10 % du PIB égyptien et fournissait de nombreux emplois à travers le pays.

Mais la chute de Moubarak et l’instabilité politique du pays ont, depuis, provoqué une baisse drastique du nombre de visiteurs, qui pourrait être accentué par ces nouvelles menaces.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 18/02/2014

  • ÉGYPTE

    Un groupe proche d'Al-Qaïda revendique l'attentat dans le Sinaï

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Al-Sissi, le candidat de Moscou

    En savoir plus

  • FOCUS

    Égypte : les nostalgiques de Moubarak sont de retour sur le devant de la scène

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)