Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais: la porte mortelle vers "l'Eldorado"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Faut-il copier la Silicon Valley ?

En savoir plus

FOCUS

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Morin : "28 banques ont la capacité de déstabiliser le système monétaire et financier mondial"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gaza, Baalbeck, Tombouctou... La résistance par l’art

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#CecilTheLion : le chasseur devient la proie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

EDF va prendre le contrôle des réacteurs nucléaires d’Areva

En savoir plus

Afrique

Allemagne : première condamnation d'un Rwandais pour génocide

© AFP Onesphore Rwabukombe le visage flouté

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/02/2014

La justice allemande a condamné, mardi, le Rwandais Onesphore Rwabukombe à 14 ans de prison pour participation au génocide qui a coûté la vie à environ 800 000 personnes au Rwanda, en 1994.

C'est une première en Allemagne. La justice allemande a condamné à 14 ans de prison, mardi18 février, un Rwandais, reconnu coupable d'avoir pris part au génocide qui a fait environ 800.000 morts au Rwanda en 1994.

Âgé de 56 ans, Onesphore Rwabukombe s'était réfugié en 2002 sur le sol allemand. Il était jugé depuis janvier 2011 par la haute cour régionale de Francfort. Ancien maire de Muvumba, dans le nord-est du Rwanda, il était accusé d'avoir ordonné et coordonné un massacre commis en avril 1994, au cours duquel plusieurs centaines de Tutsis qui s'étaient réfugiés dans une église ont péri.

Le parquet fédéral avait requis la réclusion à perpétuité, tandis que la défense avait demandé l'acquittement.

L'assassinat du président rwandais Juvénal Habyarimana le 6 avril 1994 avait marqué le point de départ de tueries qui eurent lieu jusqu'en juillet. Les victimes ont été principalement des Tutsis mais des Hutus modérés figuraient également parmi elles.

Avec AFP
 

Première publication : 18/02/2014

  • REPORTAGE

    Procès Simbikangwa : un homme secret qui nie tout, même les évidences

    En savoir plus

  • JUSTICE

    "Un procès pour l'histoire du Rwanda et celle de l'humanité"

    En savoir plus

  • Journal de l'Afrique

    Rwanda : un génocidaire présumé jugé en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)