Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

SPORT

Natnael Berhane, le grand espoir du cyclisme africain

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/02/2014

Élu sportif africain de l'année en 2013, le cycliste érythréen Natnael Berhane a poursuivi sur sa lancée en remportant en janvier le Tour du Gabon. Recruté par l'équipe française Europcar, ce jeune talent vit et s'entraîne en Vendée.

La Vendée se trouve à 5 000 km d’Asmara, la capitale de son pays, mais c’est pourtant dans ce département français que le cycliste érythréen Natnael Berhane a élu domicile. Depuis qu’il a été recruté, l’an dernier, par la prestigieuse équipe Europcar, il s’entraîne plusieurs heures par jour sur les routes vendéennes. Malgré la pluie, ce bon grimpeur venu d’un pays montagneux ne rechigne pas à la tâche. Il n’a qu’un rêve : briller sur la Grande Boucle. "Je sais que je dois travailler dur si je veux gagner le Tour de France", explique le sportif à FRANCE 24.

En janvier, Natnael Berhane a été le premier africain à remporter le Tour du Gabon, la course la plus importante du continent. Le directeur sportif d’Europcar Jean-René Bernaudeau se dit fier d'avoir, dans son équipe, un Érythréen dans un sport qui compte encore très peu de cyclistes africains : "Natnael doit être une locomotive pour que demain, il y ait beaucoup de coureurs en Afrique qui puissent se dire 'quand on veut on peut'. J’espère qu’il fera une grande carrière car elle aura beaucoup de conséquences. Il y aura beaucoup d’émulation parmi les jeunes coureurs en Afrique".

Même si la vie loin de sa famille est parfois difficile, le jeune champion, âgé de 23 ans, ne se plaint pas. Il se dit au contraire comblé : "J'ai beaucoup de chance d'être un cycliste. J'aime de plus en plus mon métier, je suis devenu un professionnel, je suis heureux et chanceux".

Première publication : 18/02/2014

  • CYCLISME

    Le cycliste Danilo Di Luca propose de "libéraliser" le dopage

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Utrecht accueillera le grand départ du Tour de France 2015

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour de France 2014 : le tracé donne la part belle au Nord et à l'Est

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)