Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 19/02/2014

"Le canard sans tête"

© France 24

Presse française, Mercredi 19 février 2014. Au menu de cette revue de presse, Pierre Gattaz et les contreparties du pacte de responsabilité, le conseil des ministres franco-allemand, et les municipales.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, le «niet» de Pierre Gattaz aux contreparties demandées par le gouvernement.
 
Le patron du Medef a répété, hier, ce qu’il avait déjà dit à Washington la semaine dernière: pas question de parler d’objectifs chiffrés en matière de création d’emplois, en échange d’une baisse des charges. Pierre Gattaz demande même, désormais, un «moratoire» sur tous les projets et propositions de loi «qui sont autant de stress sur le dos des patrons». D’après le Figaro, le « pacte de responsabilité», qui est également critiqué par les syndicats, serait «déjà compromis»: «un mois après le fameux tournant social-démocrate, on ne voit pas le début du commencement d’un quelconque pacte». Un «maelström (qui) doit beaucoup au brouillard dans lequel François Hollande a baigné tout le monde».
 
Le président français rencontre aujourd’hui Angela Merkel, pour un conseil des ministres franco-allemand. D’après la Croix, ce rendez-vous pourrait «insuffler une dynamique nouvelle» au couple franco-allemand, d’autant que «ni l’Allemagne, ni la France n’ont d’échéance électorale majeure d’ici trois ans», ce qui constituerait un «contexte favorable» à l’avancée des discussions sur le Mali, l’énergie, et la fiscalité.
 
La Croix pêcherait toutefois par excès d’optimisme, à en croire les Echos, qui rappellent que «la France et l’Allemagne ont toujours du mal à concrétiser leurs projets». «Pas d’initiatives spectaculaires» à attendre du rendez-vous d’aujourd’hui, d’après le journal, qui rappelle, au passage, que Nicolas Sarkozy sera à Berlin le 28 février, et qu’il est probable qu’il rencontrera lui aussi la chancelière allemande.
 
A la rubrique «ces dossiers qui risquent de ne pas beaucoup avancer», il y aurait notamment la question de la taxe sur les transactions financières, selon Libération, qui voit déjà la TTF «au cimetière des bonne intentions européennes».
 
En France, toujours, plus qu’un mois avant les municipales. L’occasion pour François Hollande d’une visite à la communauté musulmane. Le président était hier à la mosquée de Paris pour rendre hommage aux soldats musulmans morts pour la France durant les deux guerres mondiales. Il y a répété que l’islam est «compatible avec la République» - ce qui a suscité cette réaction de Marine Le Pen, citée par le Figaro: «Moi, je m’adresse à tous les Français, je ne les détermine pas en fonction de la couleur de leur peau, (ni) en fonction de leur religion. Ca, c’est la politique de l’apartheid».
 
Le FN qui pourrait réussir à emporter le fief socialiste de Hénin-Beaumont, dans le Nord, en mars prochain, d’après un sondage évoqué par le Parisien.
 
On termine avec Libération, et ce retour sur l’histoire des orphelins réunionnais de la Creuse : l’Assemblée a reconnu, hier, la responsabilité de l’Etat dans l’exil forcé en métropole de 1615 mineurs, entre 1962 et 1983. Libé raconte l’histoire de Jean-Charles, 60 ans, qui a mis 36 ans à revoir son île.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/02/2018 Déradicalisation

"Radicalisation : un nouveau plan pour sortir de l'impasse"

À la une de cette revue de presse française du 23 février : le gouvernement présente un nouveau plan contre la radicalisation, le président Macron veut conquérir l'Europe et...

En savoir plus

23/02/2018 Art contemporain

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

Dans cette revue de presse internationale du 23 février : le puissant lobby des armes américain, la NRA, réclame davantage d'armes à l'école, la foire d'art contemporain...

En savoir plus

22/02/2018 Revue de presse française

La France craint un "cataclysme" en Syrie

Au menu de la revue de presse nationale, jeudi, la mort de deux soldats français de l'opération Barkhane dans l’explosion d’une bombe artisanale au Mali, la France qui craint un...

En savoir plus

22/02/2018 Revue de presse internationale

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

Au menu de la revue de presse internationale, jeudi, focus sur les lycéens de Parkland, rescapés de la fusillade dans leur lycée, qui relancent le débat sur le contrôle des armes...

En savoir plus

21/02/2018 Revue de presse internationale

"D'Alep à la Ghouta, l'histoire se répète"

Au menu de cette revue de presse internationale du 21 février 2018 : l'indignation face à la déflagration de bombes sur la Ghouta Orientale. "D'Alep à la Ghouta, l'histoire se...

En savoir plus