Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiées syriennes en Jordanie : la menace Trump

En savoir plus

Afrique

Centrafrique : nouveaux heurts près de l’aéroport de Bangui

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/02/2014

Des détonations de roquettes ont été entendues dans les quartiers avoisinant l’aéroport de Bangui, la capitale de Centrafrique, mercredi. Des accrochages ont également eu lieu entre soldats de la coalition et miliciens anti-balaka.

Mercredi 19 février, des tirs et des explosions ont été entendus aux abords de l’aéroport de Bangui, la capitale centrafricaine. Des manifestants y ont érigé des barricades et protestent contre les opérations de la coalition internationale visant la milice anti-balaka.

Des explosions de roquettes et des tirs nourris d'armes automatiques ont retenti dès le petit matin dans plusieurs quartiers voisins de l'aéroport, où les états-major des forces française Sangaris et africaines de la Misca ont été installés, rapporte un journaliste de l'AFP. Quelques détonations de mortier ont également été entendues.

Ces échanges de tirs ont mis aux prises des miliciens anti-balaka à des soldats de la Misca. Les soldats français postés à l’entrée principale de la zone aéroportuaire ont également essuyé des tirs de balles.

Le conflit entre miliciens anti-balaka et ex-rebelles de la Séléka, né du coup d’État du 24 mars 2013, a lancé un cycle de violences qui a fait plus de 2 000 morts et un million de déplacés depuis le début du conflit.

Avec Reuters

Première publication : 19/02/2014

  • OPÉRATION SANGARIS

    L'intervention en Centrafrique sera "plus longue que prévue", estime Le Drian

    En savoir plus

  • OPÉRATION SANGARIS

    Centrafrique : la France va augmenter son contingent militaire

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    "L'opération Sangaris a désamorcé la bombe" en Centrafrique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)