Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : "Il faut finir le travail", selon Ibrahimovic

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/02/2014

En ridiculisant le Bayer Leverkusen (4-0) en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a impressionné l'ensemble des clubs européens. Les Parisiens se félicitent de cette performance mais gardent la tête froide.

Le Paris Saint-Germain a frappé un grand coup sur la scène européenne en écrasant,  mardi 18 février, le Bayer Leverkusen en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions sur le score implacable de 4 à 0. Même les joueurs du club de la capitale ont eu du mal, après la rencontre, à décrire leur performance. "On a quasiment fait le match parfait. On a été concentrés de bout en bout. On s'est rendu le match facile", a ainsi décrit le capitaine de l'équipe Thiago Silva." On a bien joué, on a contrôlé le match. C'est une grosse performance", s'est aussi félicité le latéral gauche Maxwell.

L'entraîneur du PSG a également salué la prestation de ses hommes. Laurent Blanc n'a trouvé aucune critique à faire après le coup de sifflet final. Alors que du côté de l'attaque, Zlatan Ibrahimovic a été encore flamboyant en signant un doublé, les milieux de terrain n'ont pas non plus démérité. Les jeunes Marco Verratti et Blaise Matuidi n'ont pas tremblé face à l'effectif allemand. "Je suis très satisfait de l'effectif, la préparation a été bonne car tous les joueurs ont été concernés, l'état d'esprit a été excellent. (...) Ce qui m'a plu c'est qu'on a fait mal au Bayer, on ne leur a rien laissé passer ce soir", a résumé Laurent Blanc.

"Jouer le match retour"

Avec ce beau succès, le coach parisien peut avoir l'esprit tranquille. Sauf contre-performance lors du match retour à Paris le 12 mars, les joueurs du PSG sont quasiment assurés de décrocher leur billet pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Malgré cette bonne option prise sur la qualification, l'entraîneur a tenu à rappeler que le plus dur restait à venir: "J'ai dit aux joueurs que des huitièmes de finale, un quart, une demie, ce sont à chaque fois deux matches à jouer. On n'est pas dispensés de jouer le match retour parce qu'on a gagné 4-0 à l'extérieur. On va savourer, et essayer de se reprogrammer pour le retour qu'il faudra gagner au Parc dans trois semaines."

Héros de la rencontre face au Bayer Leverkusen, Zlatan Ibrahimovic a bien compris le message. Il sait qu'il est important de rester concentré. L'attaquant vedette a pour objectif principal de décrocher la Ligue des champions, le titre le plus prestigieux qui manque à son palmarès. "J'ai joué dans des équipes fantastiques, mais on peut avoir une super équipe et ne pas gagner de trophées. Nous devons terminer le boulot avant", a insisté le géant suédois.

Avec AFP

Première publication : 19/02/2014

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : Le PSG écrase le Bayer Leverkusen

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des Champions : le PSG entre dans le vif du sujet contre Leverkusen

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le PSG affrontera le Bayer Leverkusen en huitièmes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)