Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

SPORT

Transfert de Neymar : le Barça mis en examen pour fraude fiscale

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/02/2014

Le club du FC Barcelone a été mis en examen, jeudi, pour "délit contre le Trésor public" dans le cadre d'une enquête sur les dessous financiers du transfert, en 2013, du jeune joueur brésilien Neymar.

Actuellement en tête du championnat espagnol, le FC Barcelone est mis en examen par la justice. Le club catalan et ses dirigeants sont soupçonnés de "délit contre le Trésor public" et de fraude fiscale par un juge de l’Audience nationale de Madrid.

Cette décision judiciaire intervient dans le cadre de l'affaire Neymar, qui secoue le club depuis décembre 2013 et la plainte d'un "socio" (supporter et membre du club) pour abus de bien social dans le cadre du transfert, en 2013, de l'attaquant brésilien. Le scandale a déjà poussé Sandro Rosell a démissionner, le 23 janvier 2014, de son poste de président du club espagnol.

Le procureur qui avait demandé la mise en examen soupçonne le club espagnol d'avoir détourné au moins neuf millions d'euros du fisc à l'occasion de l'arrivée à Barcelone de Neymar, en 2013. Le Barça, qui a réaffirmé mercredi soir que cette opération avait été "conforme aux règles juridiques en vigueur", pourrait risquer une sanction allant de "deux à quatre fois" la somme détournée, a-t-on appris de source judiciaire. Il pourrait néanmoins bénéficier d'un accord plus favorable s'il négocie avec le fisc.

Au Brésil aussi

En cause dans cette affaire : une série de transactions financières en marge du transfert en lui-même qui n'auraient pas été déclarées au fisc espagnol. Selon le juge espagnol, "au minimum" 10 millions d'euros en 2011 et 27,92 millions en 2013 n'avaient apparemment pas fait l'objet de versements au fisc, chiffrant le manque à gagner à 9,1 millions d'euros.

Pour faire toute la lumière sur cette opération, le juge Ruz souhaite notamment obtenir du fisc espagnol les "déclarations fiscales volontaires" émises en 2011, 2012 et 2013 par le Barça concernant le transfert de l'attaquant de 22 ans

Il veut également établir si Neymar peut être considéré comme "non-résident fiscal" en Espagne pour l'année 2013 et demande à ce qu'un fonctionnaire du Trésor public établisse l'impact fiscal de ces transactions réalisées en marge du transfert et évalue l'étendue de la possible fraude et propose une régularisation fiscale.

Enfin, le magistrat réclame que le père et agent du joueur, Neymar da Silva Santos, lui remette sous dix jours une série de documents, dont les statuts de quatre sociétés mêlées à ces transactions additionnelles et leurs déclarations d'impôts.

Le père du joueur est également dans l'œil de la justice brésilienne. Elle a annoncé le 30 janvier qu'elle vérifiait si le père du joueur s'était rendu coupable de fraude fiscale après avoir encaissé, via l'entreprise familiale N&N, 40 millions d'euros dans le transfert, dont 10 millions en novembre 2011.

Avec AFP

Première publication : 20/02/2014

  • FOOTBALL

    Le FC Barcelone dans la tourmente après le départ de son président

    En savoir plus

  • FOOTBALL – SPONSORING

    Le FC Barcelone, un club comme les autres

    En savoir plus

  • LIGA

    Le FC Barcelone de Neymar domine le Real Madrid (2-1)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)