Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : Colombie, les derniers jours des Farc

En savoir plus

Afrique

Ban Ki-moon veut au moins 3 000 soldats supplémentaires en Centrafrique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/02/2014

Alors que la Centrafrique peine à enrayer le cycle de violences qui a déjà fait plus de 2 000 morts et un million de déplacés, Ban Ki-Moon, secrétaire général de l'ONU, a appelé jeudi la communauté internationale à déployer davantage d'hommes.

Il s'agit avant tout de rétablir l'ordre et protéger les civils. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a réclamé, jeudi, devant le Conseil de sécurité le déploiement rapide d'au moins 3 000 soldats supplémentaires en République centrafricaine (RCA). Cela porterait à 12 000 le contingent sur place.

L'Union européenne a déjà promis d'envoyer 1 000 hommes, qui doivent s'ajouter aux 6 000 de la mission africaine de maintien de la paix (Misca) et aux quelque 2 000 soldats dépêchés par la France. Des effectifs jugés insuffisants par Ban Ki-moon qui a ajouté "il nous en faut davantage". Pour l'heure, les forces déployées par la communauté internationale ne sont pas parvenues à enrayer le cycle de violences qui a débuté avec la prise du pouvoir par les miliciens de la Séléka, à majorité musulmane, il y a un an.

Ban Ki-moon a proposé de déployer ces nouvelles troupes "dans les jours ou les semaines à venir" et de les doter de moyens aériens. Le secrétaire général de l'ONU a aussi proposé que "toutes les forces internationales présentes en RCA soient placées sous un commandement coordonné" avec pour mission prioritaire de protéger les civils et de faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire.

Une aide également financière et logistique

Par ailleurs, il a suggéré de fournir à la Misca une aide logistique et financière de 38 millions de dollars sur six mois et d'octroyer une assistance financière au gouvernement de RCA pour qu'il puisse remettre en état une partie des services publics essentiels, comme la police et la justice.

Enfin, il a demandé aux pays donateurs de se montrer plus généreux envers la RCA, notant que l'appel de fonds de l'ONU pour 2014 (551 millions de dollars) n'avait pour l'instant été couvert qu'à hauteur de 15% alors que 2,5 millions de Centrafricains ont besoin de secours.

A terme, l'ONU voudrait déclencher une véritable opération de maintien de la paix, avec près de 10 000 Casques bleus, mais il faudra obtenir le feu vert de l'Union africaine, pour l'instant réticente, et une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

Avec Reuters et AFP
 

Première publication : 20/02/2014

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : nouveaux heurts près de l’aéroport de Bangui

    En savoir plus

  • OPÉRATION SANGARIS

    L'intervention en Centrafrique sera "plus longue que prévue", estime Le Drian

    En savoir plus

  • OPÉRATION SANGARIS

    Centrafrique : la France va augmenter son contingent militaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)