Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Afrique

Ban Ki-moon veut au moins 3 000 soldats supplémentaires en Centrafrique

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/02/2014

Alors que la Centrafrique peine à enrayer le cycle de violences qui a déjà fait plus de 2 000 morts et un million de déplacés, Ban Ki-Moon, secrétaire général de l'ONU, a appelé jeudi la communauté internationale à déployer davantage d'hommes.

Il s'agit avant tout de rétablir l'ordre et protéger les civils. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a réclamé, jeudi, devant le Conseil de sécurité le déploiement rapide d'au moins 3 000 soldats supplémentaires en République centrafricaine (RCA). Cela porterait à 12 000 le contingent sur place.

L'Union européenne a déjà promis d'envoyer 1 000 hommes, qui doivent s'ajouter aux 6 000 de la mission africaine de maintien de la paix (Misca) et aux quelque 2 000 soldats dépêchés par la France. Des effectifs jugés insuffisants par Ban Ki-moon qui a ajouté "il nous en faut davantage". Pour l'heure, les forces déployées par la communauté internationale ne sont pas parvenues à enrayer le cycle de violences qui a débuté avec la prise du pouvoir par les miliciens de la Séléka, à majorité musulmane, il y a un an.

Ban Ki-moon a proposé de déployer ces nouvelles troupes "dans les jours ou les semaines à venir" et de les doter de moyens aériens. Le secrétaire général de l'ONU a aussi proposé que "toutes les forces internationales présentes en RCA soient placées sous un commandement coordonné" avec pour mission prioritaire de protéger les civils et de faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire.

Une aide également financière et logistique

Par ailleurs, il a suggéré de fournir à la Misca une aide logistique et financière de 38 millions de dollars sur six mois et d'octroyer une assistance financière au gouvernement de RCA pour qu'il puisse remettre en état une partie des services publics essentiels, comme la police et la justice.

Enfin, il a demandé aux pays donateurs de se montrer plus généreux envers la RCA, notant que l'appel de fonds de l'ONU pour 2014 (551 millions de dollars) n'avait pour l'instant été couvert qu'à hauteur de 15% alors que 2,5 millions de Centrafricains ont besoin de secours.

A terme, l'ONU voudrait déclencher une véritable opération de maintien de la paix, avec près de 10 000 Casques bleus, mais il faudra obtenir le feu vert de l'Union africaine, pour l'instant réticente, et une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

Avec Reuters et AFP
 

Première publication : 20/02/2014

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : nouveaux heurts près de l’aéroport de Bangui

    En savoir plus

  • OPÉRATION SANGARIS

    L'intervention en Centrafrique sera "plus longue que prévue", estime Le Drian

    En savoir plus

  • OPÉRATION SANGARIS

    Centrafrique : la France va augmenter son contingent militaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)