Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les rockers écolos de Midnight Oil reviennent après 15 ans de pause

En savoir plus

FOCUS

Kenya : les autorités affichent la fermeté face à la menace des Shebab

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Esplanade des Mosquées : "Israël commence à retirer les détecteurs de métaux"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de retour sur le marché obligataire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Destructeur", le feu ravage la Corse et le Sud-Est

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'absence remarquée de Macron à la conférence sur le sida

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

EUROPE

En vidéo : les Pussy Riot fouettées par des milices cosaques à Sotchi

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/02/2014

Alors qu'elles tentaient d'entreprendre une action à Sotchi, mercredi, des membres du groupe contestataire punk Pussy Riot ont été violemment prises à partie par une milice cosaque, qui assure la sécurité des JO d'hiver aux côtés de la police.



Six membres du groupe punk contestataire Pussy Riot se sont fait violemment molester par des Cosaques (habitants du sud-est de la Russie, NDLR) le 19 février à Sotchi. Alors que les activistes – cinq femmes et un homme – commencent à entreprendre une action, cagoulés et habillés en tenues colorées, une bande de miliciens les aspergent de gaz lacrymogène et les frappent à coups de fouet. Les activistes sont jetés à terre puis chassés manu militari.

On peut voir dans la vidéo Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, les deux membres les plus médiatiques du groupe, qui avaient déclaré avoir été interpellées par la police à Sotchi deux jours plus tôt. Elles ont été relâchées après une garde à vue forcée.

Vêtus en habit traditionnel, les Cosaques, qui ont l’amour de la patrie chevillé au corps – et à la matraque – sont venus par centaines du sud de la Russie prêter main forte à la police pour assurer la sécurité des Jeux Olympiques d’hiver.
 

Première publication : 20/02/2014

  • RUSSIE

    Deux Pussy Riot interpellées, puis relâchées à Sotchi

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Les Pussy Riot toujours déterminées à lutter contre Poutine

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Une Pussy Riot raconte l'enfer des camps de travail dans une lettre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)