Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Italie: Matteo Renzi accepte de former le nouveau gouvernement

AFP

Le chef du centre gauche Matteo Renzi a accepté vendredi soir la charge de former le nouveau gouvernement italien, à l'issue d'un entretien de deux heures et demie avec le président de la République Giorgio Napolitano.Le nouveau chef du gouvernement italien Matteo Renzi donne une conférence de presse à Rome, le 21 février 2014

Le chef du centre gauche Matteo Renzi a accepté vendredi soir la charge de former le nouveau gouvernement italien, à l'issue d'un entretien de deux heures et demie avec le président de la République Giorgio Napolitano.Le nouveau chef du gouvernement italien Matteo Renzi donne une conférence de presse à Rome, le 21 février 2014

Le chef du centre gauche Matteo Renzi a accepté vendredi soir la charge de former le nouveau gouvernement italien, à l'issue d'un entretien de deux heures et demie avec le président de la République Giorgio Napolitano.

L'annonce a été faite devant la presse par le secrétaire général de la présidence de la République. M. Renzi a dans la foulée présenté son gouvernement.

La cérémonie de prestation de serment est prévue samedi à 10h30 GMT à la présidence de la République.

Assurant sentir une grande "responsabilité" en raison de la "délicatesse" de la situation, M. Renzi a affirmé qu'il ferait "tout son possible pour mériter la confiance des millions d'Italiennes et d'Italiens qui attendent des réponses concrètes de la part de ce gouvernement".

Matteo Renzi, 39 ans, a ensuite lu la liste de ses ministres qui comprend une grande partie des noms anticipés par la presse.

Ainsi, Pier Carlo Padoan a été nommé au poste-clé de l'Economie et des Finances, tandis qu'Angelino Alfano, chef du Nouveau centre droit (NCD) dont les sénateurs sont essentiels pour la survie du gouvernement, s'est vu confirmé au poste de ministre de l'Intérieur.

Le gouvernement comprend au total 16 personnes dont la moitié sont des femmes.

Première publication : 21/02/2014