Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

JO/Patinage de vitesse: les Français accusent leur fédération

AFP

Les membres de l'équipe de France de patinage de vitesse, éliminés vendredi en quarts de finale de l'épreuve de poursuite des JO de Sotchi, ont accusé leur fédération de vouloir

Les membres de l'équipe de France de patinage de vitesse, éliminés vendredi en quarts de finale de l'épreuve de poursuite des JO de Sotchi, ont accusé leur fédération de vouloir "détruire la discipline" en France.Ewen Fernandez, Alexis Contin et Benjamin Macé, de l'équipe de France de patinage de vitesse, en quart de finale, le 21 février 2014 à Sotchi

Les membres de l'équipe de France de patinage de vitesse, éliminés vendredi en quarts de finale de l'épreuve de poursuite des JO de Sotchi, ont accusé leur fédération de vouloir "détruire la discipline" en France.

"C'est quoi la volonté de ces gens-là (les dirigeants de la Fédération française des sports de glace)? Ils sont complètement incompétents. Il faut qu'ils partent. lls nous veulent du mal, ils veulent tout simplement détruire la discipline", a réagi Benjamin Macé, l'un des trois Français engagés à Sotchi.

"C'est plus que de l'amertume. Il n'y a personne au monde que je ne déteste plus que les gens de la Fédération (...) Ils nous ont pourri la vie pendant trois ans", a-t-il poursuivi.

Les patineurs qui s'entraînent à l'étranger, faute d'anneau de vitesse en France, reprochent pelé-mêle aux dirigeants de la FFSG de ne pas les avoir soutenus financièrement, de leur faire disputer les JO sans entraîneur et de ne pas les avoir alignés sur certaines compétition, notamment le 10.000 m des Jeux pour Ewen Fernandez.

Ce dernier envisage même de saisir la justice, estimant, contrairement à ce que déclare la FFSG, qu'il aurait pu être aligné sur la distance en remplacement du N.1 français, Alexis Contin, malade.

"J'ai un dossier, je vais prouver qu'ils ont tort. Il y a des chances que ça aille en justice parce qu'on ne peut pas accepter de se faire traiter de menteur dans les médias", a expliqué Fernandez.

"On a été trop bons trop vite et on commençait sûrement à faire de l'ombre à l'artistique. Ils ont voulu nous couper dans notre élan et faire en sorte que l'on ne performe plus", a jugé Macé.

Contin s'en était déjà pris à ses dirigeants avant les JO, leur reprochant de lui avoir coupé les vivres alors qu'il pouvait offrir à la France un première médaille historique en patinage de vitesse.

Mais le 4e du 10.000 m des JO-2010 de Vancouver, venu du roller, n'a pas pu défendre ses chances trop affaibli par une maladie (hyperthyroïdie), se limitant à la poursuite par équipes.

Première publication : 21/02/2014