Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 23/02/2014

Ukraine : la diaspora soutient les protestataires

Au sommaire de cette édition : les Ukrainiens de l’étranger se mobilisent en faveur des protestataires ; une marque française de vêtements est accusée de racisme ; et deux Américains livrent un clip musical étonnant.

UKRAINE : LA DIASPORA SOUTIENT LES PROTESTATAIRES 

Alors que les violences se poursuivent à Kiev où les affrontements de ces derniers jours entre manifestants et forces de sécurité pour le contrôle de la place de l’indépendance ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés, les Ukrainiens de l’étranger se mobilisent pour afficher leur soutien aux protestataires et appeler le régime à cesser sa répression sanglante. 

Comme on peut le voir sur ces documents amateurs, des manifestations ont ainsi été organisées, mercredi, par les membres de la diaspora ukrainienne dans plusieurs villes aux quatre coins du monde. Des rassemblements qui, à l’image de ceux de Londres, de Toronto ou de Chicago, ont réuni des centaines de personnes inquiètes de la situation dans leur pays d’origine. Des participants qui en plus de réclamer l’arrêt immédiat des violences ont notamment entonné des chants pour saluer la mémoire des nombreuses victimes des affrontements à Kiev. 

Et c’est également en chanson que ces Ukrainiens habitant New York ont choisi de protester contre le gouvernement de Victor Ianoukovitch et appeler à des sanctions à l’égard du régime de la part de la communauté internationale. Un rassemblement organisé devant les locaux de la Réserve Fédérale accusée par certains de financer les autorités au pouvoir en Ukraine. 

Une mobilisation à l’étranger pour soutenir le mouvement contestataire ukrainien qui s’organise dans la rue donc mais aussi sur le web où les internautes solidaires du combat mené actuellement sur la place de l’indépendance sont invités à faire usage du hashtag #SupportUkraine pour exprimer leur voix.

 

FRANCE : UNE MARQUE DE VÊTEMENTS ACCUSÉE DE RACISME 

Une tunique zébrée garnie de franges, une perruque afro et un os comme accessoire…Voici le déguisement que la marque de vêtements française Kiabi proposait à la vente sur son site il y a encore quelques jours. Des articles présentés par des mannequins à la peau peinte en noir et accompagnés d’une légende qui précisait : « la préhistoire est une époque lointaine mais si vous aimez l’ambiance décalée, ce déguisement zoulou est fait pour vous ». 

Des tenues qui sont loin d’être passées inaperçues sur la Toile où des internautes indignés ont multiplié les messages accusant la marque de racisme sur les réseaux sociaux. Des utilisateurs du web qui se disent notamment choqués par une publicité qui déshumanise, à leurs yeux, les noirs et les Africains. 

Une polémique qui a finalement poussé l’enseigne de prêt-à-porter à présenter, sur sa page Facebook, des excuses aux personnes choquées par la mise en ligne de ce déguisement, qu’elle désigne comme « une erreur et une maladresse ». Des excuses qui n’ont pas apaisé la colère de tous les internautes puisque certains d’entre eux appellent désormais à boycotter la marque de vêtements. 

Et si les déguisements à l’origine du scandale ont été retirés de la vente sur le site Internet de Kiabi, la polémique n’est peut-être pas tout à fait terminée puisqu’ils sont toujours disponibles sur plusieurs boutiques en ligne qui utilisent les mêmes images pour vanter le côté « loufoque » et « décalé » de ces tenues.

 

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX 

#UnfollowAbdullahGul est le hashtag qu’utilisent actuellement de très nombreux internautes turcs pour appeler leurs compatriotes à arrêter de suivre le compte Twitter du chef de l’état. Une campagne lancée sur Internet après que le président a promulgué, mardi, une loi controversée renforçant le contrôle du web dans le pays. Et l’initiative semble rencontrer un certain succès sur la Toile puisqu’Abdullah Gul, qui compte un peu moins de 4 300 000 followers a déjà perdu près de 100 000 abonnés sur le site de microblogging.

 

INFOGRAPHIE DU JOUR

Si la population de la Terre était réduite à 100 personnes, 61 d’entre elles habiteraient en Asie, 12 en Europe, et une seule en Océanie. C’est l’un des nombreux enseignements de cette infographie réalisée par le graphiste new-yorkais Allysson Lucca sur le site Miniature Earth. Un document basé sur des données démographiques qui révèle également qu’il y a autant de femmes que d’hommes dans le monde, qu’un adulte sur cent est porteur du virus du sida, ou encore que 21% de la population de la planète vit avec moins d’1 dollar 25 par jour.

 

LES VISAGES GRIMAÇANTS DES PATINEURS ARTISTIQUES 

Une compilation de photos de visages grimaçants de patineurs et de patineuses artistiques présents à Sotchi… c’est ce que pourront trouver les internautes sur le site sadanduseless.com. Des clichés étonnants pris en plein effort et réunis dans une série baptisée « Faces of Olympic Figure Skating » qui offre un regard décalé sur cette discipline mais qui ne rendent pas vraiment hommage aux athlètes.

 

VIDÉO DU JOUR

C’est une vidéo étonnante qu’a récemment mis en ligne le duo musical américain Pomplamoose. Un clip réalisé en un seul plan séquence dans lequel les deux artistes proposent une reprise combinée des trois derniers tubes de Pharrell Williams : « Happy », « Get Lucky » et « Lose Yourself to dance ». Une prouesse technique et visuelle qui aura nécessité un plateau en mousse, un projecteur et surtout une bonne dose d’ingéniosité.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/10/2014 Réseaux sociaux

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

Au sommaire de cette édition : des costumes "Ebola" commercialisés pour Halloween choquent la Toile américaine; le "donut selfie" est la nouvelle tendance en vogue sur les...

En savoir plus

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus

17/10/2014 Réseaux sociaux

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

Au sommaire de cette édition : les internautes volent au secours d’une infirmière américaine infectée par Ebola; une vaste opération policière menée en Europe suscite la...

En savoir plus

16/10/2014 Réseaux sociaux

Kim Jong-Un réapparaît et devient la risée du web

Au sommaire de cette édition : Kim Jong-un devient la risée du web après sa réapparition en public; une chaîne australienne de supermarchés est au cœur d'une vive polémique;...

En savoir plus