Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: "tout va bien madame la marquise"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : début de l'exhumation de Sankara et 12 de ses compagnons d'armes tués en 1987

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, une année sans chef d'État

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

Afrique

Des Shebab attaquent le palais présidentiel à Mogadiscio

© Radio Kulmiye

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/02/2014

Des Shebab ont attaqué le palais présidentiel à Mogadiscio vendredi matin. Le chef de l’État en est sorti indemne et les forces de police affirment avoir repris le contrôle de la situation mais plusieurs personnes ont été tuées dans l’attentat.

Le palais présidentiel de Mogadiscio a été visé vendredi 21 février par un spectaculaire attentat "commando" revendiqué par les islamistes shebab. Plusieurs personnes ont été tuées mais le dirigeant somalien, Hassan Cheikh Mohamoud, est sorti indemne et les autorités ont rapidement repris control de la situation.

"La situation est revenue à la normale, sous contrôle des forces de sécurité", a affirmé le ministre de la Sécurité nationale, Abdikarim Hussein Guled, devant la presse peu après l’attentat.

Une voiture piégée a d'abord explosé contre l'enceinte du complexe, puis une dizaine d'hommes armés ont pu pénétrer dans l'enceinte du bâtiment, ont rapporté des sources sécuritaires et des témoins. Des échanges de coups de feu ont ensuite été entendus, a raconté un témoin à l’AFP. Les forces de police s’en sont rapidement pris aux terroristes.

Un attentat immédiatement revendiqué par les Shebab

Les shebab ont immédiatement revendiqué l’attaque. Leur porte-parole, Aziz Abu Musab, a déclaré à l’AFP que ses "commandos ont attaqué le prétendu palais présidentiel pour tuer ou arrêter ceux qui sont à l'intérieur". Il a expliqué que "l'assaut" envoyait le message "qu'aucun endroit n'est sûr pour le gouvernement apostat".

"L'aéroport, le soi-disant palais présidentiel, comme tout autre endroit en Somalie peuvent être attaqués suivant nos plans", a ajouté le porte-parole des insurgés islamistes.

L'ONU visée

L'attaque contre le palais présidentiel intervient une semaine à peine après un autre impressionnant attentant dans la capitale somalienne, également revendiqué par les shebab. Le 13 février, six personnes au moins avaient ainsi péri dans un attentat à la voiture piégée revendiqué par les islamistes et visant un convoi de l'ONU à l'entrée du complexe lui aussi ultra-sécurisé de l'aéroport de Mogadiscio.

Les Shebab, affiliés à Al-Qaïda et qui ont juré la perte des autorités somaliennes, ont été chassés de la capitale en août 2011 par la fragile armée somalienne et la force de l'ONU. Depuis, ils ont aussi perdu leurs bastions des sud et centre somaliens. Mais ils continuent de contrôler de vastes zones rurales et, à Mogadiscio, de lancer des attaques de type guérilla de plus en plus sophistiquées.

Avec AFP

 

Première publication : 21/02/2014

  • Sur Les Observateurs

    En images : le palais présidentiel somalien après l'attaque des Shebab

    En savoir plus

  • KENYA

    Raid kenyan contre les Shebab somaliens, au moins 30 morts

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Un chef des Shebab somaliens tué par un drone américain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)