Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates de l'occupation

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

Moyen-Orient

Au moins trois morts dans un attentat-suicide au nord-est du Liban

© AFP | Des soldats libanais à Hermel, après un attentat en juillet 2013

Vidéo par Nabia MAKHLOUFI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2014

Trois personnes, dont deux soldats et un civil, ont été tuées lors d'un attentat-suicide à Hermel, dans le nord-est du Liban, samedi. L'attaque a été revendiquée par la milice sunnite "Front al-Nosra au Liban".

Un attentat-suicide à la voiture piégée a fait trois morts, dont deux soldats libanais et un civil, ainsi que 16 blessés dont cinq soldats, samedi 22 février, selon un responsable médical cité par l'AFP. L'attaque était dirigée contre un barrage de l'armée à Hermel, dans le nord-est du Liban, à 10 km de la frontière syrienne, d'après une source proche de la sécurité libanaise.

Le "Front al-Nosra au Liban", groupe d'activistes sunnites liés à l'une des factions combattant les forces de Bachar al-Assad en Syrie, a revendiqué la responsabilité de cette attaque, selon Reuters. Le puissant mouvement chiite Hezbollah, qui soutient militairement l'armée du président syrien Assad, a une forte présence à Hermel. Cette milice libanaise, soutenue politiquement et militairement par l'Iran, est engagée dans le conflit syrien aux côtés des pro-Assad.

Le barrage visé samedi est situé à l'entrée de la ville, théâtre ces derniers mois de nombreuses attaques liées au conflit en Syrie. Les voitures y sont régulièrement arrêtées et fouillées par l'armée. Le 1er février, quatre personnes avaient été tuées à Hermel dans un attentat suicide revendiqué lui aussi par le "Front al-Nosra au Liban".

Samedi, juste après l'attaque, la police militaire a imposé un périmètre de sécurité à Hermel, à la recherche de suspects et d'éléments pour l'enquête, selon l'agence nationale ANI. Les autorités judiciaires ont également ordonné un examen ADN sur les restes du kamikaze.

Le Premier ministre dénonce un "acte de terrorisme"

Il s'agit du deuxième attentat depuis la formation, il y a une semaine, d'un nouveau gouvernement réunissant les deux blocs rivaux : celui du Hezbollah et celui la coalition dite du "14-mars" de l'ex-Premier ministre sunnite Saad Hariri, qui soutient l'opposition syrienne.

Le Premier ministre Tammam Salam a immédiatement condamné l'attaque, dénonçant un "acte de terrorisme", selon l'agence ANI. Il a en outre appelé les Libanais à "se rallier à l'armée et aux forces de sécurité, qui ont toujours été et continueront à être une forteresse pour la nation".

Le Liban est plongé dans une spirale de violences liée au conflit en Syrie, qui a exacerbé les tensions entre musulmans sunnites appuyant les rebelles, et les chiites, emmenés par le Hezbollah.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 22/02/2014

  • LIBAN

    Nouvelles explosions meurtrières dans un fief du Hezbollah à Beyrouth

    En savoir plus

  • LIBAN

    Après dix mois d'impasse politique, le Liban a un nouveau gouvernement

    En savoir plus

  • LIBAN

    Nouvel attentat-suicide près de Beyrouth

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)