Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Trêve de douze heures à Gaza, les négociations se poursuivent à Paris

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : il sera "très difficile" de récupérer les corps des victimes

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

Amériques

Les camps du pouvoir et de l'opposition manifestent au Venezuela

© AFP

Vidéo par Maud ROUBEAUD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/02/2014

Les partisans du gouvernement Maduro et ceux de l'opposition ont défilé dans le calme, samedi, lors de deux marches concurrentes "pour la paix" au Venezuela. Les manifestations ont fait dix morts dans le pays depuis deux semaines.

Après plus de deux semaines de manifestations et une dizaine de morts au Venezuela, des centaines de milliers d’opposants et de partisans du président Nicolas Maduro ont mesuré leurs forces. Deux marches "pour la paix" distinctes ont eu lieu, samedi 22 février, à Caracas et dans plusieurs villes de province. Une étudiante et un jeune employé de supermarché sont décédés au cours des dernières heures lors de ces manifestations.

Dans l'est huppé de Caracas, au moins 50 000 personnes ont répondu à l'appel de l'ancien candidat à la présidentielle Henrique Capriles, principale figure de l'opposition, pour exiger le désarmement de groupes non identifiés mais accusés d'être proches du pouvoir, agissant en marge des manifestations, et contre la mauvaise situation économique.

Pendant ce temps, dans le centre de la capitale, bastion "chaviste" (du nom de l'ancien président Hugo Chavez), des dizaines de milliers de personnes vêtues de rouge et de blanc, tenant des fleurs à la main, participaient à une marche "des femmes pour la paix et pour la vie". Ils dénonçaient la violence et les dommages causés en marge de manifestations étudiantes et opposantes qui se déroulent depuis début févier dans tout le pays, qualifiées par le président socialiste Nicolas Maduro de "coup d'État en cours".

L'opposition derrière les étudiants

Entamé le 4 février dans la ville de San Cristobal (ouest du pays) à la suite de la tentative de viol d'une étudiante sur le campus, le mouvement étudiant s'est étendu à tout le pays. Aux premières revendications sur l'insécurité se sont ajoutées celles contre la vie chère et la mauvaise santé de l'économie, dans le pays disposant des plus importantes réserves de pétrole du monde, mais où l'inflation dépasse les 56 %.

Les revendications étudiantes bénéficient également du soutien de l'opposition au président Maduro, réunie au sein de la coalition de la Table de l'unité démocratique (MUD). Avec son appel à manifester largement suivi, le gouverneur de l'État de Miranda (le plus peuplé du pays), Henrique Capriles, reprend la main sur une opposition qui avait ces dernières semaines laissé le champ libre à ses composantes les plus radicales.

Celles-ci, représentées notamment par Leopoldo Lopez, placé en détention provisoire cette semaine pour dégradations et association de malfaiteurs, prônent l'occupation des rues pour obtenir la chute du gouvernement derrière le mot d'ordre "La Salida" (La sortie).

Selon des chiffres officiels, le bilan de ces manifestations, qui ont parfois dégénéré en affrontements entre groupes radicaux et forces de l'ordre, s'établit à 10 morts, presque 140 blessés (civils et forces de l'ordre) et une centaine d'arrestations.

Maduro tend la main à Washington, qui dénonce les violences

Sur le plan international, Nicolas Maduro a tendu vendredi soir la main aux États-Unis, premier partenaire commercial du Venezuela, invitant le président Barack Obama à dialoguer. Il a également proposer de nommer à nouveau des ambassadeurs entre les deux pays, qui en sont dépourvus depuis 2010, Washington étant régulièrement accusé par Caracas d'alimenter les troubles en sous-main

En réponse, le secrétaire d'État américain John Kerry a critiqué l'usage "inacceptable" de la violence contre les manifestants, ce que Caracas a qualifié "d'appel à attaquer le peuple" vénézuélien.

Avec AFP

Première publication : 22/02/2014

  • PORTRAIT

    Venezuela : Leopoldo Lopez, coqueluche de la contestation

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    La fronde populaire au Venezuela ne faiblit pas

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Des dizaines de milliers de manifestants battent le pavé à Caracas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)