Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Afrique

Le président algérien Bouteflika brigue un quatrième mandat à la présidentielle d'avril

© Archives AFP

Vidéo par Adel GASTEL

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/02/2014

Abdelaziz Bouteflika va briguer un quatrième mandat lors de l'élection présidentielle du 17 avril prochain. Âgé de 76 ans, le président algérien est peu apparu en public depuis un accident vasculaire cérébral en avril dernier.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a officiellement déposé sa candidature, samedi 22 février, pour l'élection présidentielle du 17 avril. Déjà détenteur d'un record de longévité après quinze ans au pouvoir, l'homme fort d'Alger brigue ainsi un quatrième mandat.

"La décision de Bouteflika de se porter candidat a été prise sur l'insistance du peuple et à l'issue d'une profonde réflexion", a affirmé le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors d’un déplacement à Oran. Soutenu par le Front de libération nationale (FLN) au pouvoir, Bouteflika, âgé de 76 ans, a vu les appels à sa candidature se multiplier, une trentaine de mouvements ou formations politiques lui ayant apporté leur appui. Ses adversaires estiment quant à eux que son état de santé et son âge sont incompatibles avec un nouveau mandat.

Abdelaziz Bouteflika a été victime d'un accident vasculaire cérébral en avril dernier et n'a pu reprendre ses fonctions qu'à l'issue d'une longue hospitalisation en France. Il a poursuivi sa convalescence en Algérie et n'est que rarement apparu en public depuis.

Avec Reuters

Première publication : 22/02/2014

  • ALGÉRIE

    Bouteflika s'insurge contre des tentatives de déstabilisation du pouvoir

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Abdelaziz Bouteflika invité à quitter le pouvoir avec "fierté et dignité"

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Bouteflika fixe la présidentielle algérienne au 17 avril

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)