Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen au Liban : en quête de stature internationale

En savoir plus

FOCUS

Dakota du Nord : les Amérindiens demandent le gel du chantier de l'oléoduc

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vanessa Wagner, le piano engagé d'une virtuose classique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de nouveau au menu de l'Eurogroupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le croque-mort se rebiffe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Reding : "Si l’Europe ne joue pas, ce sont les autres qui vont nous imposer leurs règles"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE-Canada : un traité de libre-échange indispensable ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

La laïcité, une vieille idée très moderne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

Afrique

Le président algérien Bouteflika brigue un quatrième mandat à la présidentielle d'avril

© Archives AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/02/2014

Abdelaziz Bouteflika va briguer un quatrième mandat lors de l'élection présidentielle du 17 avril prochain. Âgé de 76 ans, le président algérien est peu apparu en public depuis un accident vasculaire cérébral en avril dernier.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a officiellement déposé sa candidature, samedi 22 février, pour l'élection présidentielle du 17 avril. Déjà détenteur d'un record de longévité après quinze ans au pouvoir, l'homme fort d'Alger brigue ainsi un quatrième mandat.

"La décision de Bouteflika de se porter candidat a été prise sur l'insistance du peuple et à l'issue d'une profonde réflexion", a affirmé le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors d’un déplacement à Oran. Soutenu par le Front de libération nationale (FLN) au pouvoir, Bouteflika, âgé de 76 ans, a vu les appels à sa candidature se multiplier, une trentaine de mouvements ou formations politiques lui ayant apporté leur appui. Ses adversaires estiment quant à eux que son état de santé et son âge sont incompatibles avec un nouveau mandat.

Abdelaziz Bouteflika a été victime d'un accident vasculaire cérébral en avril dernier et n'a pu reprendre ses fonctions qu'à l'issue d'une longue hospitalisation en France. Il a poursuivi sa convalescence en Algérie et n'est que rarement apparu en public depuis.

Avec Reuters

Première publication : 22/02/2014

  • ALGÉRIE

    Bouteflika s'insurge contre des tentatives de déstabilisation du pouvoir

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Abdelaziz Bouteflika invité à quitter le pouvoir avec "fierté et dignité"

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Bouteflika fixe la présidentielle algérienne au 17 avril

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)