Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Afrique

Le président algérien Bouteflika brigue un quatrième mandat à la présidentielle d'avril

© Archives AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/02/2014

Abdelaziz Bouteflika va briguer un quatrième mandat lors de l'élection présidentielle du 17 avril prochain. Âgé de 76 ans, le président algérien est peu apparu en public depuis un accident vasculaire cérébral en avril dernier.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a officiellement déposé sa candidature, samedi 22 février, pour l'élection présidentielle du 17 avril. Déjà détenteur d'un record de longévité après quinze ans au pouvoir, l'homme fort d'Alger brigue ainsi un quatrième mandat.

"La décision de Bouteflika de se porter candidat a été prise sur l'insistance du peuple et à l'issue d'une profonde réflexion", a affirmé le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors d’un déplacement à Oran. Soutenu par le Front de libération nationale (FLN) au pouvoir, Bouteflika, âgé de 76 ans, a vu les appels à sa candidature se multiplier, une trentaine de mouvements ou formations politiques lui ayant apporté leur appui. Ses adversaires estiment quant à eux que son état de santé et son âge sont incompatibles avec un nouveau mandat.

Abdelaziz Bouteflika a été victime d'un accident vasculaire cérébral en avril dernier et n'a pu reprendre ses fonctions qu'à l'issue d'une longue hospitalisation en France. Il a poursuivi sa convalescence en Algérie et n'est que rarement apparu en public depuis.

Avec Reuters

Première publication : 22/02/2014

  • ALGÉRIE

    Bouteflika s'insurge contre des tentatives de déstabilisation du pouvoir

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Abdelaziz Bouteflika invité à quitter le pouvoir avec "fierté et dignité"

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Bouteflika fixe la présidentielle algérienne au 17 avril

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)