Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Premier budget de Trump : prendre aux pauvres pour donner aux riches ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Assaut meurtrier des Taliban sur un poste de l’armée afghane

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/02/2014

Vingt soldats afghans ont été tués et sept fait prisonniers dans une offensive des Taliban menée dimanche contre un poste de l’armée. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière contre l’armée afghane depuis plusieurs mois.

Dimanche, les Taliban ont mené une attaque contre un poste de l'armée afghane dans une province frontalière du Pakistan, tuant 20 soldats. Cet assaut est le plus meurtrier contre l'armée afghane depuis plusieurs mois, ont annoncé des responsables provinciaux.

Les insurgés ont fait prisonniers sept soldats qu'ils ont emmenés avec eux après l'assaut mené dans la province de Kounar (est), a déclaré le gouverneur, Shujah-ul-Mulk Jalala, à l’AFP. Selon lui, les rebelles qui ont revendiqué l'attaque ont bénéficié de la complicité de "certains" soldats. Les Taliban ont revendiqué l'attaque dans un SMS envoyé à des journalistes

L'armée a aussitôt lancé une opération pour tenter de récupérer les soldats enlevés, a précisé un responsable du ministère de la Défense à Kaboul.

Le retrait de la cinquantaine de milliers de soldats de la force de l’Otan, prévu pour la fin de l’année, plonge l’Afghanistan dans l’incertitude. Le pays risque de connaître une nouvelle flambée de violences, d’autant que ce départ s’accompagne d’un contexte politique sensible, avec une élection présidentielle prévue le 5 avril prochain.

Avec AFP
 

Première publication : 23/02/2014

  • Revue de presse internationale

    Afghanistan : "la légalisation de la violence conjugale"

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Kaboul libère 65 prisonniers jugés dangereux par Washington

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Vidéo : un chien de l’armée américaine détenu par les Taliban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)