Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Macron à Calais : quelle politique migratoire ?

En savoir plus

FOCUS

Contrôle renforcé des chômeurs : le Danemark, un modèle à suivre ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Enquête au Paradis" : rencontre avec la jeunesse algérienne sous influence du salafisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Renégociation de l'Alena : aux États-Unis, le secteur automobile s'inquiète

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Monsieur le président, traitez les migrants humainement !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tribune sur la "liberté d'importuner" : Catherine Deneuve précise sa pensée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : non-lieu pour les soldats français soupçonnés

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ? (Partie 2)

En savoir plus

EUROPE

Ouverture d'une enquête contre Ianoukovitch pour "meurtres de masse"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/02/2014

Le ministère de l'Intérieur a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête contre le président déchu ukrainien Viktor Ianoukovitch pour "meurtres de masse". Il n'a pas donné signe de vie depuis samedi et pourrait se trouver dans l'Est du pays.

L'ex-Président ukrainien Viktor Ianoukovitch est recherché pour "meurtres de masse", a annoncé lundi le ministre de l'Intérieur par intérim. "Une enquête officielle pour meurtres de masse a été ouverte. Ianoukovitch et d'autres responsables ont été déclarés recherchés", écrit Arsen Avakov sur sa page Facebook.

L'ancien chef de l'Etat âgé de 63 ans a quitté Kiev vendredi 21 février en hélicoptère après trois jours de contestations et d'affrontements qui ont fait plus de 80 morts. Dimanche soir, au lendemain de sa destitution par le Parlement, il a été repéré en Crimée, selon le ministre de l'Intérieur.

Entre-temps, accompagné de son conseiller Andreï Kliouïev, il s'était rendu à Kharkiv, dans l'Est, puis à Donetsk, son fief, où des douaniers l'ont empêché de quitter le pays par avion, toujours selon Arsen Avakov.

Après avoir appris sa destitution, Viktor Ianoukovitch a pris la direction de l'aéroport de Belbek, en Crimée, puis a changé de destination lorsqu'il a su que les nouveaux responsables des forces de l'ordre l'y attendaient.

Il a ensuite rassemblé ses gardes du corps dans une résidence privée de la région de Balaclava, toujours en Crimée, pour savoir s'ils acceptaient de poursuivre leur mission. Plusieurs ont décidé de le quitter et ont remis leurs armes aux autorités locales.

"Ianoukovitch, les autres gardes du corps et Kliouïev sont partis à bord de trois voitures pour une destination inconnue après avoir coupé tous les systèmes de communication", ajoute Arsen Avakov.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 24/02/2014

  • UKRAINE

    L'Ukraine en quête d'un nouveau gouvernement

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'Union européenne salue la libération de Timochenko mais reste inquiète

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Timochenko accueillie triomphalement à Kiev, Ianoukovitch destitué

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)