Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : à la conquête de l'électorat populaire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le duo Pouyanné-Desmaret aux manettes de Total

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'EI : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak, mais à quel prix ?

En savoir plus

DÉBAT

Migrants illégaux : l'impasse à Calais, dans le nord de la France

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile mexicaine réclame la démission du président

En savoir plus

FOCUS

Mines d'uranium en Inde : les populations sacrifiées de Jadugoda

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux jardins d'idées

En savoir plus

EUROPE

La plus vieille survivante de l’holocauste meurt à 110 ans

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/02/2014

Alice Herz-Sommer, la plus vieille survivante de la Shoah, héroïne d’un documentaire oscarisé, est décédée à Londres à l’âge de 110 ans. Durant ses années en camp de concentration, elle distrayait ses co-détenus en jouant du piano.

La plus vieille survivante de l'holocauste du monde, dont l'histoire a fait l'objet d'un documentaire nominé aux Oscars, est morte à Londres à l'âge de 110 ans, a annoncé sa famille, dimanche 23 février. Alice Herz-Sommer, juive originaire de Prague, avait passé deux années pendant la Seconde Guerre mondiale dans le camp de concentration de Terezin, en Tchécoslovaquie, où elle distrayait ses co-détenus en jouant du piano.

Arrêtée avec son fils cadet en 1943 puis envoyée dans un camp de concentration, elle avait été libérée en 1945, à l'arrivée de l'Armée rouge. Elle avait alors émigré en Israël avant de s'installer en Grande-Bretagne. Son fils, Rafael, violoncelliste et chef d'orchestre de renom, est décédé en 2001.

"Une source d’inspiration"

Selon son petit-fils Ariel Sommer, "Alice Sommer est morte paisiblement ce matin avec sa famille à son côté". "Elle nous aimait, riait avec nous et chérissait la musique avec nous. Elle était une source d'inspiration et notre monde va se trouver considérablement appauvri sans elle à nos côtés", a ajouté Ariel Sommer.

La vie d'Alice Herz-Sommer, qui était une amie de l'écrivain existentialiste Franz Kafka, est le sujet du film intitulé "The Lady In Number 6: Music Saved My Life". Ce court-métrage de 38 minutes, dans laquelle l'héroïne raconte sa vie et affirme l'importance de la musique et du rire pour mener une vie heureuse, a été nominé dimanche pour l'Oscar du meilleur documentaire.

"Je pense que je vis mes derniers jours, mais cela n'a pas vraiment d'importance, car j'ai eu une vie magnifique", avait-elle déclaré récemment. "J'ai traversé nombre de guerres et j'ai tout perdu à de nombreuses reprises, y compris mon mari, ma mère et mon fils bien-aimé. Pourtant, la vie est magnifique, et j'ai tant de choses à apprendre. Je n'ai ni la place ni le temps pour le pessimisme et la haine".

Environ 140 000 juifs ont été déportés dans le camp de Terezin et 33 430 d'entre eux y ont trouvé la mort.

Extrait du documentaire "The Lady In Number 6: Music Saved My Life"

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 24/02/2014

  • IRAN

    Téhéran condamne l'Holocauste, une "cruelle tragédie funeste"

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Victor "Young" Perez : "Nous ne devons pas reproduire les erreurs de nos aînés"

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Un Égyptien reconnu "Juste parmi les nations" pour la première fois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)