Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donestk

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

EUROPE

En images : ces statues de Lénine qui divisent l’Ukraine

© Alexander KHUDOTEPLY / AFP - Des hommes protègent la statue de Lénine à Donetsk, le 24 février

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 24/02/2014

Depuis une semaine, quelque 40 statues de Lénine, perçues comme des symboles de la domination de Moscou, ont été déboulonnées ou vandalisées par des opposants en Ukraine. Retour en images sur cette pomme de discorde entre Ukrainiens.

En Ukraine, le fondateur de l’Union soviétique n’a pas la cote du côté des opposants à Viktor Ianoukovitch. Au total, une quarantaine de statues de Lénine, symbole de la domination de Moscou dans l’ex-URSS, ont été déboulonnées ou vandalisées depuis une semaine, ont rapporté des médias ukrainiens.

Ces derniers jours, des images de statues de Lénine au sol à Bila Tserkva, Khmelnitsky et Zhytomyr, villes situées dans la moitié ouest du pays, ont été largement partagées sur les réseaux sociaux.

Le compte Twitter très suivi du mouvement EuroMaïdan a dressé une carte des monuments dédiés à Lénine qui auraient été endommagés :

Le 8 décembre, la statue de Lénine à Kiev avait été abattue à l'aide d'un gros câble métallique. Le parti ultranationaliste Svoboda ("Liberté") avait vite reconnu que les jeunes cagoulés responsables des faits étaient ses militants. Le message était clair, adressé autant à la politique conservatrice du président Viktor Ianoukovitch (son Parti des régions gouvernait avec le Parti communiste ukrainien) qu'à son rapprochement avec la Russie de Vladimir Poutine perçue comme impérialiste.

Une statue de Lénine au sol ? L’image n’était pas nouvelle en Ukraine. Comme le rappelait "Le Monde" le 26 décembre 2013 : "En Ukraine, la première statue de Lénine déboulonnée l'a été en 1989, deux ans avant l'éclatement de l'Union soviétique et l'indépendance du pays. C'était à Lviv, le foyer du nationalisme ukrainien, et le geste a été vite imité, de telle sorte qu'il ne reste plus un seul de ces monuments debout dans la partie ouest de l'Ukraine."

Mais dimanche 23 février, dans la ville russophone de Kharkiv (est) [Kharkov, en russe], deuxième plus grande ville d’Ukraine, une foule russophile est venue protéger la statue de Lénine que des révolutionnaires voulaient déboulonner. Signe que le mouvement révolutionnaire de Maïdan et ses gestes les plus symboliques ne sont pas appréciés de tous.

Il en fut notamment de même à Donetsk (est) :

Mais aux dernières nouvelles, les statues et bustes de Lénine immergés en mer de Crimée (péninsule du sud de l'Ukraine) dans le musée sous-marin du cap Tarkhankut étaient toujours en place, par plusieurs mètres de fond.

© DR

 

Première publication : 24/02/2014

  • UKRAINE

    Ouverture d'une enquête contre Ianoukovitch pour "meurtres de masse"

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'Ukraine en quête d'un nouveau gouvernement

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Quel avenir pour l'Ukraine de l'après-Ianoukovitch?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)