Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Ajax Amsterdam - PSG en direct

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

EUROPE

En images : ces statues de Lénine qui divisent l’Ukraine

© Alexander KHUDOTEPLY / AFP - Des hommes protègent la statue de Lénine à Donetsk, le 24 février

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 24/02/2014

Depuis une semaine, quelque 40 statues de Lénine, perçues comme des symboles de la domination de Moscou, ont été déboulonnées ou vandalisées par des opposants en Ukraine. Retour en images sur cette pomme de discorde entre Ukrainiens.

En Ukraine, le fondateur de l’Union soviétique n’a pas la cote du côté des opposants à Viktor Ianoukovitch. Au total, une quarantaine de statues de Lénine, symbole de la domination de Moscou dans l’ex-URSS, ont été déboulonnées ou vandalisées depuis une semaine, ont rapporté des médias ukrainiens.

Ces derniers jours, des images de statues de Lénine au sol à Bila Tserkva, Khmelnitsky et Zhytomyr, villes situées dans la moitié ouest du pays, ont été largement partagées sur les réseaux sociaux.

Le compte Twitter très suivi du mouvement EuroMaïdan a dressé une carte des monuments dédiés à Lénine qui auraient été endommagés :

Le 8 décembre, la statue de Lénine à Kiev avait été abattue à l'aide d'un gros câble métallique. Le parti ultranationaliste Svoboda ("Liberté") avait vite reconnu que les jeunes cagoulés responsables des faits étaient ses militants. Le message était clair, adressé autant à la politique conservatrice du président Viktor Ianoukovitch (son Parti des régions gouvernait avec le Parti communiste ukrainien) qu'à son rapprochement avec la Russie de Vladimir Poutine perçue comme impérialiste.

Une statue de Lénine au sol ? L’image n’était pas nouvelle en Ukraine. Comme le rappelait "Le Monde" le 26 décembre 2013 : "En Ukraine, la première statue de Lénine déboulonnée l'a été en 1989, deux ans avant l'éclatement de l'Union soviétique et l'indépendance du pays. C'était à Lviv, le foyer du nationalisme ukrainien, et le geste a été vite imité, de telle sorte qu'il ne reste plus un seul de ces monuments debout dans la partie ouest de l'Ukraine."

Mais dimanche 23 février, dans la ville russophone de Kharkiv (est) [Kharkov, en russe], deuxième plus grande ville d’Ukraine, une foule russophile est venue protéger la statue de Lénine que des révolutionnaires voulaient déboulonner. Signe que le mouvement révolutionnaire de Maïdan et ses gestes les plus symboliques ne sont pas appréciés de tous.

Il en fut notamment de même à Donetsk (est) :

Mais aux dernières nouvelles, les statues et bustes de Lénine immergés en mer de Crimée (péninsule du sud de l'Ukraine) dans le musée sous-marin du cap Tarkhankut étaient toujours en place, par plusieurs mètres de fond.

© DR

 

Première publication : 24/02/2014

  • UKRAINE

    Ouverture d'une enquête contre Ianoukovitch pour "meurtres de masse"

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'Ukraine en quête d'un nouveau gouvernement

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Quel avenir pour l'Ukraine de l'après-Ianoukovitch?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)