Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manifestations: les dangers de l'interdiction

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La poudrière de Ghardaïa et solidarité interconfessionnelle à Bangui

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Eric Clapton - JJ Cale : l’hommage d’une légende à une autre

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Dominique Cerutti, directeur-général d'Euronext

En savoir plus

FOCUS

La surpêche de thon rouge contraint le Japon à l’action

En savoir plus

DÉBAT

Proche-Orient : comment contrer la spirale de violence ?

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 26/02/2014

"Comme une Cocotte-Minute sans soupape"

© France 24

Presse française, Mercredi 26 février 2014. Au menu de cette revue de presse, l’avertissement de la Commission européenne à la France : Bruxelles ne croit ni à la baisse du chômage, ni à la réduction des déficits. Les révélations de Libération sur Serge Dassault. Et le regard des 18/34 ans sur eux-mêmes.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, la publication des prévisions économiques de la Commission européenne. D’après elle, ni le déficit, ni le chômage ne baisseront dans les deux prochaines années, en France.
 
Non, Bruxelles n’y croit pas  dans les prévisions qu’elle a publiées hier, elle parle d’un déficit de 4% en 2014, et à peine mieux pour 2015: 3,9%, c’est beaucoup plus que les 3 % promis par le gouvernement, qui reste pour le moment droit dans ses bottes, et affirme qu’il tiendra ses objectifs. Mais à droite, aussi, la messe est dite: le dérapage des déficits est encore une «promesse non tenue», d’après l’Opinion: «la politique économique de la France (est) en échec».
 
«Il n’a pas avancé d’un iota», écrit également le Figaro, à propos du fameux pacte de responsabilité. Le journal accuse le gouvernement d’«immobilisme», à un moment où le reste de l’Europe «repart de l’avant».
 
La France pourrait être «contrainte de faire encore plus d’économies» que prévu, d’après les Echos, qui ne se prononcent pas sur la capacité du gouvernement à rentrer dans les clous, mais explique que oui, pour parvenir à tenir l’objectif des 3 %, il va falloir faire encore plus de les 50 milliards d’économies prévues d’ici 2017.
 
De l’austérité, encore plus d’austérité - mais est-ce vraiment la solution? L’Humanité ne voit pas d’issue à cette spirale qui ressemble à un serpent se mordant la queue, et délivre un «zéro pointé» à la politique actuelle.
 
L’ultra-orthodoxie budgétaire, et la façon dont elle est imposée, qui sont également l’objet d’un autre rapport, rédigé cette fois par plusieurs députés européens, toutes tendances confondues. Ces élus ont enquêté sur les méthodes de la troïka, et dénoncent la façon dont elle parvient à dicter ses conditions, hors de tout contrôle démocratique. A lire dans Libération.
 
A voir également, les déboires judiciaires de l’avionneur Serge Dassault, qui n’en sont peut-être qu’à leurs débuts. Libération affirme détenir «la preuve» que l’ancien maire de Corbeil-Essonnes, en région parisienne, a bien commis des malversations pour réussir à se faire élire. Le journal dévoile un document saisi à son domicile: la liste des électeurs qui auraient été achetés dans sa circonscription. Libé évoque «un système d’une ampleur inédite», qui porterait au total sur près de 7 millions d’euros.
 
La crise, le chômage, les affaires - pas de quoi rassurer une jeunesse française, dont une enquête révèle le profond malaise. Le Monde nous livre quelques uns des enseignements tirés d’un long questionnaire auquel ont répondu 21 000 jeunes, entre 18 et 34 ans. Cette «génération quoi ?» se définit comme une génération «sacrifiée», «perdue». Ces jeunes, à la différence des soixante-huitards, disent aimer leur famille, mais en veulent aux baby-boomers et s'inquiètent du manque d'équité entre générations. Cette jeunesse «enrage de piétiner au seuil d'une société vieillissante» et, «telle, une Cocotte-Minute sans soupape», aurait un «fort potentiel de révolte».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/07/2014 Manuel Valls

"Compatriotes"

Presse française, Mardi 22 juillet 2014. Au menu de cette revue de presse, l’appel au calme et au dialogue lancé par les représentants juifs et musulmans de France, après les...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

"Ceci est mon corps"

Presse internationale, Mardi 22 juillet 2014. Au menu de cette revue de presse, l’offensive de l’armée israélienne à Gaza, et la guerre des images à laquelle elle donne lieu....

En savoir plus

21/07/2014 Ukraine

"Calculs de proportionnalité"

Presse internationale, Lundi 21 juillet 2014. Au menu de cette revue de presse, le crash du vol MH17 en Ukraine, vu par la presse néerlandaise et malaisienne, et l’offensive de...

En savoir plus

21/07/2014 Russie

"Boutefeux"

Presse française, Lundi 21 juillet 2014. Au menu de cette revue de presse, les violences en marge des manifestations de soutien à Gaza, à Paris et à Sarcelles. Deux...

En savoir plus

18/07/2014 François Hollande

Crash du Boeing de la Malaysia Airlines : "Le tournant"

À la une de cette revue de presse, le crash du Boeing de la Malaysia Airlines à la frontière entre l'Ukraine et la Russie. Une tragédie au cœur de l'attention de nombreux...

En savoir plus