Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

Afrique

Moines de Tibéhirine : Alger reporte la visite du juge Trévidic

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/02/2014

Après deux ans de procédure, le juge français Marc Trévidic avait récemment obtenu l'autorisation de se rendre en Algérie pour procéder à l'autopsie les têtes des sept moines assassinés en 1996. La visite pourrait avoir lieu "fin mai-début juin".

Après quatre mois de préparation, tout était prêt pour cette visite. Alors que l'exhumation des têtes des sept moines cisterciens de Tibéhirine, assassinés en 1996, devait avoir lieu dans les prochains jours, l’Algérie a reporté la visite du juge français Marc Trévidic "à fin mai-début juin".

"C'est pour nous une immense déception et un camouflet infligé à la justice française", a commenté l'avocat des proches des religieux, Me Patrick Baudouin. "Le magistrat de liaison algérien en France a indiqué au juge Trévidic que tout n'était pas prêt pour cette visite". Cette exhumation, que les magistrats instructeurs réclamaient depuis plus de deux ans, avait été acceptée à l'automne 2013 par les autorités algériennes.

Les familles des victimes "menées en bateau"

"Nous espérons sincèrement que ce déplacement aura lieu, a déclaré Me Baudouin. Mais je suis sceptique, car nous sommes menés en bateau depuis si longtemps dans cette affaire", a-t-il ajouté, en s'interrogeant sur une éventuelle relation entre ce report soudain et "le climat délétère en Algérie à l'approche de la présidentielle".

Marc Trévidic devait arriver en Algérie, le dimanche 2 mars. Un déplacement auquel devaient participer une dizaine de personnes, dont des magistrats, des policiers et des experts.

Après avoir suivi la thèse islamiste [l’enlèvement avait été revendiqué par le GIA, Groupe islamique armé], le juge Trévidic a réorienté l'enquête vers une possible bavure de l'armée algérienne, avec le témoignage en juin 2009 d'un ancien attaché de Défense à l'ambassade de France à Alger. Le magistrat demandait l’audition d’une vingtaine de témoins, dont celle d'un des ravisseurs présumés des moines. Une requête refusée, au grand dam des proches des victimes. En décembre 2013, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, avait tenu à rappeler au sujet de cette affaire que la justice algérienne était "souveraine comme (...) la justice française".

Avec AFP
 

Première publication : 26/02/2014

  • ALGÉRIE

    Moines de Tibéhirine : "Depuis le début, on se heurte à des blocages"

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Les familles des moines de Tibéhirine réclament toujours justice

    En savoir plus

  • ALGÉRIE - REPORTAGE

    La seconde vie du monastère de Tibhirine

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)