Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Tous les soirs, nos invités débattent du sujet principal à la Une de l’actualité en France ou à l’international. Du lundi au jeudi, à 19h10.

DÉBAT

DÉBAT

Dernière modification : 28/02/2014

Être jeune en France : génération désenchantée ? (partie 1)

La jeunesse française est pessimiste. Presque la moitié des 18-25 ans sont convaincus que leur vie sera pire que celle de leur parents, pire encore pour la génération d'après. C'est le résultat d'une vaste enquête lancée par France Télévisions. Plus de 200 000 personnes ont répondu. Le chômage, la crise économique bloquent les perspectives d'avenir : la société ne donnerait pas leur chance aux jeunes. La jeunesse française a-t-elle raison d'être pessimiste ?

********

DROIT DE RÉPONSE - Suite aux propos tenus en direct par un invité lors du Débat de France 24, la Société Générale souhaite réagir :

2,6% de stagiaires au sein de Société Générale en France en 2013

Face aux informations erronées qui circulent faisant état d’une proportion fantaisiste de stagiaires au sein de Société Générale en France, la banque tient à indiquer que les stagiaires ont représenté 2,6% de ses effectifs sur l’exercice 2013 (en baisse par rapport au 2,9% de 2012 et au 4% de 2011).
La politique de la banque en matière de stage s’inscrit dans un dispositif très encadré qui va bien au-delà des obligations légales, notamment en termes de gratification comprises entre 900 et 1900€ pour les stages de fin d’études.
Société Générale répond à une nécessité d'insertion professionnelle des jeunes dans la mesure où la très grande majorité des établissements d’enseignement supérieur rendent obligatoires les stages dans l'obtention du diplôme.
Le soutien du Groupe à la professionnalisation et l’employabilité des étudiants se traduit également par une politique volontariste en matière d’alternance, avec notamment le recrutement de 1 400 alternants prévu en 2014.
Enfin, Société Générale continue de recruter et prévoit l’embauche 1 500 CDI en France, dont une large proportion de jeunes diplômés bac+ 2 à 5, et 250 VIE.
 

 

Nos invités

Sophie DELCOURT

Consultante en prospective

Jean PRALONG

Professeur en gestion des ressources humaines

William MARTINET

Président de l’UNEF (Union nationale des étudiants de France)

Guillaume CAIROU

Membre du pôle entreprenariat et croissance du Medef

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/12/2014 Football

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

Ça sera l'événement sportif de ce début d’année 2015 : la Coupe d'Afrique des Nations, dont le coup d'envoi aura lieu le 17 janvier en Guinée Equatoriale. Le pays, qui a assuré...

En savoir plus

23/12/2014 Omar Bongo

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

Dans la seconde partie du débat, nous revenons sur les manifestations de samedi 20 décembre au Gabon, des manifestations interdites qui se sont soldées par la mort d'au moins une...

En savoir plus

23/12/2014 sécurité

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

À la suite des trois attaques en France ces dernières 48 heures - à Joué-lès-tours, Dijon et Nantes -, les effectifs des patrouilles de police seront augmentés de 200 à 300...

En savoir plus

22/12/2014 Béji Caïd Essebsi

À quoi va ressembler la Tunisie de demain? (partie 2)

Nous connaissons à présent le nom du prochain président tunisien: Beji Caïd Essebsi, 88 ans, l'a emporté sur le président sortant Moncef Marzouki. Essebsi, ministre sous...

En savoir plus

22/12/2014 Élection présidentielle tunisienne

À quoi va ressembler la Tunisie de demain?

Nous connaissons à présent le nom du prochain président tunisien : Beji Caïd Essebsi, 88 ans, l'a emporté sur le président sortant Moncef Marzouki. Essebsi, ministre sous...

En savoir plus