Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Grève générale au Bénin, mouvement contre la suppression du droit de grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais : plus jamais "jungle"

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron à Calais : quelle politique migratoire ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Philippe Martinez : "La France a un devoir d'accueil, elle a toujours été une terre d'asile"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Xavier Emmanuelli : "Il faut accueillir les migrants"

En savoir plus

FOCUS

Contrôle renforcé des chômeurs : le Danemark, un modèle à suivre ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Enquête au Paradis" : rencontre avec la jeunesse algérienne sous influence du salafisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Renégociation de l'Alena : aux États-Unis, le secteur automobile s'inquiète

En savoir plus

EUROPE

Un nouveau gouvernement ukrainien dévoilé sur la place Maïdan

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/02/2014

Le conseil "euro-maïdan", dont les membres se sont adressés à la foule réunie place de l'Indépendance à Kiev, a désigné, mercredi soir, l'opposant et ancien ministre de l'Économie Arseni Iatseniouk pour diriger le nouveau gouvernement ukrainien.

On connaît désormais quelques figures du nouveau gouvernement d'union nationale ukrainien, qui devra recevoir la confiance du Parlement. L'opposant et ancien ministre de l'Économie, Arseni Iatseniouk, a été choisi mercredi 26 février par le conseil "euro-maïdan" pour prendre la tête du gouvernement, après la destitution du président Viktor Ianoukovitch.

Le conseil, dont les membres se sont adressés à la foule réunie place de l'Indépendance dans le centre de Kiev, a également annoncé avoir désigné plusieurs ministres à des postes stratégiques dont l'ancien ministre et ancien vice-président de la banque centrale, Oleksander Chlapak, qui est proposé pour le portefeuille des Finances

Le diplomate Andriy Dechtchitsia, ancien ambassadeur en Finlande et en Islande, est désigné pour les Affaires étrangères.

Un gouvernement voué à l’impopularité

Andriy Paroubi, chef de la force d'auto-défense de Kiev pendant les trois mois de la contestation qui ont conduit à la destitution de Ianoukovitch, devient secrétaire du Conseil de la défense et de la sécurité nationale.

La présidence de l'État est, elle, assurée à titre temporaire par le nouveau président du parlement, Oleksander Tourtchinov, un proche de Ioulia Timochenko. "C'est un gouvernement qui est voué à ne travailler que trois ou quatre mois parce qu'il va devoir prendre des décisions impopulaires", a dit Tourtchinov.

"Le gouvernement aura des décisions si difficiles à prendre qu'il est presque suicidaire d'accepter un poste dans ce gouvernement", a souligné Gulliver Cragg, correspondant FRANCE 24 à Kiev.

Les tâches les plus urgentes concernent le risque de défaut de paiement, le rétablissement de la confiance des investisseurs et la garantie d'un retour à une vie normale pour le peuple ukrainien.

"Ils seront critiqués", a poursuivi Tourtchinov. "Ils seront traînés dans la boue. Mais ils doivent accomplir leur devoir et être immolés pour le salut de l'Ukraine", a-t-il ajouté.

Avec Reuters

Première publication : 26/02/2014

  • UKRAINE

    Les tensions entre pro-russes et pro-européens se déportent en Crimée

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Poutine ordonne des manœuvres militaires dans l'ouest de la Russie

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Ianoukovitch encore loin du banc des accusés de la CPI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)