Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

Culture

Paco de Lucia, le monstre sacré du flamenco, est mort

© RAFA RIVAS / AFP - Paco de Lucia, le 17 juillet 2004

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/02/2014

Le guitariste espagnol Paco de Lucia est mort mardi dans la nuit de mardi à mercredi, à Cancun, au Mexique. Âgé de 66 ans, cette "figure de référence de la musique espagnole" avait "rénové" le flamenco, rappelle le quotidien espagnol "El Pais".

Le guitariste espagnol Paco de Lucia, de son vrai nom Francisco Sanchez Gomez, est mort au Mexique, a annoncé mercredi, la mairie d'Algeciras, sa ville natale du sud de l'Espagne.

Le grand maître de la guitare flamenco, âgé de 66 ans, a succombé à une crise cardiaque, a indiqué le service de presse de la mairie. "Il était en route pour l'hôpital", croit savoir le quotidien espagnol "El Pais" qui rappelle que c'était "un grand rénovateur du flamenco et une figure de réference de la musique espagnole".

Né le 21 décembre 1947 dans cette ville d'Andalousie de la région de Cadix, Paco de Lucia est devenu mondialement connu. Il a su moderniser le flamenco traditionnel en l'associant au jazz et en puisant son inspiration dans divers horizons musicaux.

La ville d'Algeciras a décrété un deuil officiel et s'est dite en contact avec la famille du musicien pour organiser le retour de sa dépouille dans sa ville natale. C'est "une perte irréparable pour le monde de la culture, pour l'Andalousie", a déclaré le maire d'Algeciras, José Ignacio Landaluce.

Avec AFP

 

Première publication : 26/02/2014

COMMENTAIRE(S)