Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

EUROPE

Les meurtriers du soldat assassiné à Londres lourdement condamnés

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/02/2014

Neuf mois après le meurtre à la machette du soldat britannique Lee Rigby, à Londres, Michael Adebolajo et son complice Michael Adebowale ont respectivement écopé de la perpétuité et de 45 ans de réclusion.

Les deux Britanniques, accusés d'avoir assassiné, le 22 mai 2013, à coups de machette le soldat Lee Rigby ont été condamnés par la justice anglaise, mercredi 26 février.

Michael Adebolajo, 29 ans, principal coupable du meurtre a écopé d’une peine de prison à vie, tandis que son complice, Michael Adebowale, 22 ans, a été condamné à 45 ans minimum de réclusion. Les deux hommes ont dû être évacués du tribunal après s'en être pris verbalement au juge qui rendait son verdict.

Ces deux convertis à l'islam avaient renversé en pleine rue le soldat de 25 ans, qui marchait dans le quartier de Woolwich, à Londres, avant de l’attaquer sauvagement à coups de machette. Le second auteur présumé du meurtre, Michael Adebolajo, avait fièrement revendiqué cet acte dans une vidéo tournée par un passant au moment du drame, hachoir de boucher et couteau à la main couverts de sang.

Michael Adebowale apparaissait lui aussi à l’image, armé d'un couteau et d'un pistolet. Il marchait à proximité du corps de la victime qui gisait au milieu de la rue. La scène, d'une violence extrême, avait suscité l’effroi et exacerbé les tensions inter-communautaires dans le pays.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, avait alors qualifié ce meurtre de "trahison de l'islam" et d'attaque contre le mode de vie britannique.

Avec AFP et Reuters
 


Première publication : 26/02/2014

  • ROYAUME-UNI

    Soldat tué à Londres : le deuxième suspect inculpé

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Soldat tué à Londres : Michael Adebowale inculpé de meurtre

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Attaque de Londres : le MI5 aurait tenté de recruter un des suspects

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)