Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En prison depuis un an, Karim Wade bientôt fixé sur son sort

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

Soudan: un journal saisi malgré les appels à la "liberté" du président Béchir

AFP

Des membres des forces de sécurité soudanaises ont confisqué mercredi l'édition hebdomadaire d'un journal économique dirigé par un opposant connu.Un kiosque à journaux à Khartoum

Des membres des forces de sécurité soudanaises ont confisqué mercredi l'édition hebdomadaire d'un journal économique dirigé par un opposant connu.Un kiosque à journaux à Khartoum

Des membres des forces de sécurité soudanaises ont confisqué mercredi l'édition hebdomadaire d'un journal économique dirigé par un opposant connu, a indiqué le rédacteur en chef à l'AFP.

Khaled Tigani, rédacteur en chef d'Elaff, a indiqué que la saisie de son hebdomadaire intervenait après d'autres saisies de journaux menées récemment en dépit de l'appel lancé en janvier par le président Omar el-Béchir pour une "renaissance" économique et politique du pays dévasté par des rébellions, des troubles politiques et une pauvreté grandissante.

"C'est très étonnant" a estimé M. Tigani après que le Service national de renseignement et de sécurité a saisi l'intégrité des 15.000 copies de son journal.

Ils n'ont donné aucune raison pour cette saisie et selon M. Tigani, elle ne semble pas liée à un article spécifique.

"Ils veulent juste montrer qu'ils sont là", selon lui.

Ce service étant un "une institution politique", cela pose la question du respect par le gouvernement de ses engagements en faveur d'un dialogue politique annoncés fin janvier, a estimé M. Tigani.

Le président Béchir avait alors déclaré que "la liberté du peuple doit être respectée", sans annoncer d?initiative précise.

Il avait appelé de ses voeux une "renaissance" dans quatre domaines: la paix, la liberté politique, la réduction de la pauvreté, et le sentiment national.

Des négociations ont depuis démarré avec un des groupes rebelles actifs au Soudan et le gouvernement a également rencontré des partis d'opposition.

"Et pendant ce temps là, ils ne sont pas prêts à laisser les gens dire ce qu'ils pensent", a déploré M. Tigani, co-fondateur avec plusieurs dignitaires islamistes du Mouvement pour le Changement, qui rassemble aussi des militants laïcs et gauchistes.

Il a estimé qu'il n'était pas visé personnellement "car d'autres journaux sont ciblés".

Le Soudan est un des pays où la presse est le moins libre, selon les classements internationaux.

Première publication : 26/02/2014