Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Liberia : le président élu, George Weah prêt à relever les défis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Aide aux migrants : que dit la loi ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Trump, un an après : derrière l'euphorie, une économie fragile ?

En savoir plus

#ActuElles

#MeToo : la France entre exception culturelle et changement de génération

En savoir plus

Culture

Vidéo : la maîtresse de cérémonie des Oscars moque le cinéma français

© ABC/Andrew Eccles - Ellen DeGeneres présentera la 86e cérémonie des Oscars le 2 mars

Texte par Guillaume GUGUEN

Dernière modification : 26/02/2014

Dans son émission éponyme, Ellen DeGeneres, l’animatrice de la prochaine cérémonie des Oscars, a présenté un court-métrage qui se moque gentiment des films d’auteur à la française. Une vision très personnelle du cinéma hexagonal.

Quel culot ! Dans la célèbre émission portant son nom, l’Américaine Ellen DeGeneres, qui présentera, le 2 mars, la cérémonie des Oscars, a osé railler le septième art français. Dans un court-métrage intitulé "La croissant et le faux moustache" (excuse my French…), l’animatrice se moque gentiment des postures du cinéma d’auteur à la sauce Nouvelle Vague : un scénario abscons, des plans maladroitement cadrés et une voix-off racontant peu ou prou n'importe quoi (ici dans la langue de Molière avec l’accent de Shakespeare).

On y voit, outre "la" croissant et "le faux" moustache, une femme tenant un parapluie sous un ciel bleu, le reflet de la lune dans un café et, en guise de "happy end", un vélo vert sagement posé contre un mur. Le tout accompagné, bien sûr, par le son d'un accordéon. Une œuvre que les surréalistes n’auraient sans doute pas renié.

Ellen DeGeneres précise toutefois que son film n’est pas éligible aux Oscars puisqu’il n’a pas pu être présenté à temps à l’Académie. Une référence à la disqualification dans la catégorie meilleur film étranger de "La Vie d’Adèle" pour cause de sortie tardive aux États-Unis ?

Notez bien dans le générique de fin, les acteurs censés apparaître dans ce chef d’œuvre aussi intimiste que radical.

 

Première publication : 26/02/2014

  • CINÉMA

    Un ancien chauffeur de taxi somalien nominé aux Oscars

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Oscars : "American Bluff" et "Gravity" dominent les nominations

    En savoir plus

  • CINÉMA

    "Renoir" aux Oscars, le choix de la France qui laisse pantois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)