Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 27/02/2014

"La peur, le Coran et la caserne, barreaux de la cellule algérienne"

© France 24

Presse internationale, Jeudi 27 février 2014. Au menu de cette revue de presse, la révolution en Ukraine, la nouvelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika en Algérie, et la bataille de l’environnement en Chine.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale en Ukraine, où les tensions s’accentuent dans l'est du pays, et en Crimée.
 
Dans cette région du sud de l’Ukraine, où les Russes de souche sont majoritaires, le bâtiment abritant le parlement et le gouvernement de Crimée, à Simferopol, est occupé depuis quelques heures par des hommes armés. Hier, des heurts avaient déjà éclaté, entre des partisans du nouveau régime et des opposants - à voir à la Une du International New York Times, qui rappelle que de l'autre côté de la frontière, en Russie, Vladimir Poutine a renforcé la pression en ordonnant la tenue de manœuvres militaires.
 
The Independent, de son côté, évoque à la fois la mise en état d’alerte de 150 000 soldats à l’ouest de la Russie, les revendications d’indépendance formulées par les russophones de Crimée, et les craintes d’une escalade du conflit.
 
Un cocktail qui pourrait s’avérer explosif, mais d’après le journal, ni les gesticulations russes ni la colère des manifestants pro-Russes ne seraient en mesure d’ouvrir la voie à une unification de la Crimée avec la Russie. The Independent évoque une raison géographique, leur séparation par le détroit de Kertch, une raison politique, le fait que le nouveau pouvoir à Kiev est peu susceptible d’entrer dans un conflit ouvert avec la Russie, et une raison démographique, la présence de fortes minorités ukrainienne et tatare en Crimée, deux minorités désormais soudées dans leur opposition à Moscou.
 
En Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika a fait annoncer sa candidature à un quatrième mandat - une annonce accueillie avec beaucoup de scepticisme par Rue89. Le site voit dans cette énième candidature le signe d’une «terreur du changement» en Algérie, ou plutôt, au sein de la classe politique algérienne, accusée de recourir au «langage de la peur» «pour inhiber une société jeune, assoiffée de liberté et d’émancipation». Et comme « la peur ne suffit plus », ajoute Slate, le pouvoir distille «la politisation du Coran» pour «inculquer l’obéissance, la soumission et le fatalisme». «La peur, le Coran et la caserne», «cette prison mentale dont les cellules sont malheureusement très réelles», et qui «empêche plus que jamais les Algériens de savourer la lumière de la liberté».
 
Enfin en Chine, un homme a décidé de poursuivre le gouvernement, qu'il accuse de ne pas avoir réussi à faire baisser la pollution de l'air. Li Guixin, vit à 200 kilomètres de Pékin, et il est le premier citoyen chinois à saisir la justice pour lutter contre la pollution. The China Daily rapporte que le smog, ce nuage presque permanent de pollution qui plane sur Pékin, pourrait être à l’origine de la multiplication de cas d’un certain type de cancer des poumons. Un expert cité par le journal parle même d’un impact en matière de santé qui pourrait être pire que le Sras, cette épidémie qui a touché l’Asie en 2003.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/10/2017 Indépendance

"En Espagne, l'article 155 pour sauver les Catalans"

Dans cette revue de presse internationale du 20 octobre : Madrid veut suspendre l’autonomie de la Catalogne, l’épidémie de peste à Madagascar s’est propagée aux grandes zones...

En savoir plus

20/10/2017 Énergie nucléaire

Centrales nucléaires : opérations démantèlement

Dans la revue de presse française de ce vendredi 20 octobre : comment démanteler nos centrales nucléaires ? En France, une femme sur deux dit avoir été victime de harcèlement...

En savoir plus

19/10/2017 Revue de presse internationale

Brexit: "si tu reviens, j'annule tout ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 19 octobre, le discours du président Xi Jinping devant le 19ème Congrès du Parti communiste chinois. Une nouvelle...

En savoir plus

19/10/2017 Revue de presse française

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 19 octobre, la troisième journée de mobilisation de la CGT contre les ordonnances sur la réforme du Code du travail. La création...

En savoir plus

18/10/2017 Revue de presse internationale

"Le parti communiste chinois, ce n'est pas ce que vous croyez"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 18 octobre, l'ouverture du 19e Congrès du Parti communiste chinois, la reprise de la ville de Raqqa par les Forces...

En savoir plus