Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

SPORT

Nicolas Anelka, puni pour sa "quenelle", est suspendu pour cinq matchs

© AFP | La quenelle de Nicolas Anelka, le 28 décembre 2013

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/02/2014

Pour son geste controversé en soutien à Dieudonné effectué lors d'un match du championnat anglais, en décembre 2013, le footballeur français Nicolas Anelka a été condamné jeudi à cinq matchs de suspension et près de 100 000 euros d'amende.

La "quenelle" effectuée par Nicolas Anelka sur un terrain de football anglais le 28 décembre 2013 lui côutera cinq matchs de suspension et 80 000 livres (près de 100 000 euros) d'amende, a annoncé jeudi la Fédération anglaise (FA) de football.

"La commission de discipline indépendante a estimé que Nicolas Anelka avait enfreint de manière aggravée la loi E3 de la FA et lui a infligé cinq matches de suspension ainsi qu'une amende, même s'il a la possibilité de faire appel", a annoncé la FA dans un communiqué.

L'attaquant français devra en outre s'engager à suivre un "stage éducatif obligatoire". Il dispose d'un délai de sept jours pour faire appel de ces sanctions.

Toujours selon la FA, Nicolas Anelka, entendu mardi et mercredi, a continué de nier les charges retenues contre lui, à savoir "un geste abusif et/ou indécent et/ou insultant et/ou incorrect en relation avec l'origine ethnique et/ou la race et/ou la religion", pour lesquelles il encourrait cinq matchs de suspension minimum.

"Dédicace" anti-système à son ami Dieudonné

Le 28 décembre 2013, l'ancien international tricolore avait fait le geste controversé de la "quenelle" - considéré par certains comme antisémite - lors d'une rencontre de Premier League entre son club, le West Bromwich Albion, et West Ham.

Après la tempête médiatique déclenchée par ce geste, Nicolas Anelka s'était justifié en affirmant qu'il s'agissait d'une "dédicace à Dieudonné" et qu'il n'était pas "bien sûr, ni antisémite ni raciste". L'ancien international français avait aussi promis de ne pas réitérer son geste.

Zoopla, le sponsor qui s'affichait sur le maillot des footballeurs du club, avait également décidé de mettre un terme à son partenariat.

Avec AFP

Première publication : 27/02/2014

  • ANGLETERRE

    Avec sa "quenelle", Anelka fait perdre un sponsor à son club

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dieudonné : la "quenelle" de la discorde

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dieudonné déclaré persona non grata au Royaume-Uni

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)