Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

SPORT

Nicolas Anelka, puni pour sa "quenelle", est suspendu pour cinq matchs

© AFP | La quenelle de Nicolas Anelka, le 28 décembre 2013

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/02/2014

Pour son geste controversé en soutien à Dieudonné effectué lors d'un match du championnat anglais, en décembre 2013, le footballeur français Nicolas Anelka a été condamné jeudi à cinq matchs de suspension et près de 100 000 euros d'amende.

La "quenelle" effectuée par Nicolas Anelka sur un terrain de football anglais le 28 décembre 2013 lui côutera cinq matchs de suspension et 80 000 livres (près de 100 000 euros) d'amende, a annoncé jeudi la Fédération anglaise (FA) de football.

"La commission de discipline indépendante a estimé que Nicolas Anelka avait enfreint de manière aggravée la loi E3 de la FA et lui a infligé cinq matches de suspension ainsi qu'une amende, même s'il a la possibilité de faire appel", a annoncé la FA dans un communiqué.

L'attaquant français devra en outre s'engager à suivre un "stage éducatif obligatoire". Il dispose d'un délai de sept jours pour faire appel de ces sanctions.

Toujours selon la FA, Nicolas Anelka, entendu mardi et mercredi, a continué de nier les charges retenues contre lui, à savoir "un geste abusif et/ou indécent et/ou insultant et/ou incorrect en relation avec l'origine ethnique et/ou la race et/ou la religion", pour lesquelles il encourrait cinq matchs de suspension minimum.

"Dédicace" anti-système à son ami Dieudonné

Le 28 décembre 2013, l'ancien international tricolore avait fait le geste controversé de la "quenelle" - considéré par certains comme antisémite - lors d'une rencontre de Premier League entre son club, le West Bromwich Albion, et West Ham.

Après la tempête médiatique déclenchée par ce geste, Nicolas Anelka s'était justifié en affirmant qu'il s'agissait d'une "dédicace à Dieudonné" et qu'il n'était pas "bien sûr, ni antisémite ni raciste". L'ancien international français avait aussi promis de ne pas réitérer son geste.

Zoopla, le sponsor qui s'affichait sur le maillot des footballeurs du club, avait également décidé de mettre un terme à son partenariat.

Avec AFP

Première publication : 27/02/2014

  • ANGLETERRE

    Avec sa "quenelle", Anelka fait perdre un sponsor à son club

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dieudonné : la "quenelle" de la discorde

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dieudonné déclaré persona non grata au Royaume-Uni

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)