Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le football américain défie Donald Trump genou à terre

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tchadiens bientôt privés de sol américain

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ?

En savoir plus

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

EUROPE

Ukraine : une intervention russe serait synonyme de "guerre", prévient Kiev

© AFP - Dans les rues de Balaklava, près de Sébastopol

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/03/2014

La communauté internationale s'inquiète de l'annonce par la Russie de son intention d'intervenir militairement en Crimée. En Ukraine, l'armée est placée en état d'alerte et le Premier ministre appelle à trouver "une solution politique".

• Le Parlement russe a voté à l’unanimité samedi 1er mars l’envoi de troupes russes en Ukraine. Pour l'heure, Vladimir Poutine n'a pas donné son feu vert.

Alors que l'armée ukrainienne est placée en état d'alerte, le Premier ministre ukrainien appelle à trouver une "solution politique" à la crise. Toute intervention russe serait synonyme de "guerre", estime Kiev.

La communauté internationale se mobilise pour apaiser les tensions. Les discussions téléphoniques se multiplient entre Paris, Washington et Moscou. Vladimir Poutine, qui s'est entretenu avec Barack Obama, a dénoncé "les provocations" et "les actions criminelles" menées en Ukraine par des "ultra-nationalistes", avec le soutien des autorités de Kiev. Pour la Maison Blanche, une intervention de la Russie en Ukraine isolerait Moscou sur le plan international. Le président français François Hollande, qui a également discuté par téléphone avec Vladimir Poutine, l'a exhorté à "éviter tout recours à la force" en Ukraine.

• Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU s'est tenue à New York. Elle a donné lieu à des échanges particulièrement acrimonieux entre les Occidentaux et la Russie, chaque camp accusant l’autre d’ingérence dans les affaires ukrainiennes. L'ambassadrice américaine à l'ONU Samantha Power a demandé l'envoi immédiat d'observateurs en Ukraine.

Revivez les événements du samedi 1er mars sur la crise ukrainienne avec notre liveblog ci-dessous (cliquez ici pour l'afficher sur les mobiles et tablettes)

 

Si le liveblog ci-dessous ne s'affiche pas, rafraîchissez la page.

 

Première publication : 01/03/2014

  • UKRAINE

    Le nouveau Premier ministre de Crimée demande l'aide de la Russie

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Crise en Crimée : Poutine souffle le chaud et le froid

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Kiev dénonce une "agression" russe en Crimée, Obama met en garde Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)