Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ouvrons les yeux sur le monde qui nous entoure! Aidés par une équipe de graphistes, nous dépoussiérons et décortiquons les grands thèmes qui font l’environnement aujourd’hui. Le samedi à 19h20. Et dès le vendredi en avant-première sur internet!

Dernière modification : 04/03/2014

Gaspillage alimentaire : la coupe est pleine

Quelque 870 millions de personnes ne mangent pas à leur faim dans le monde. Une personne sur six est victime de malnutrition. Face à ce constat, des statistiques choquantes : selon la FAO, un tiers de l’alimentation produite dans le monde n’est pas consommé.

Le gaspillage est partout. Pays riches comme pays pauvres sont touchés, industries et consommateurs pointés du doigt.

L' Union européenne s’attaque au problème avec un objectif clair : réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici à 2025.

L’équipe d’Élement-Terre se rend en Belgique. Dans la ville de Herstal, l’impulsion vient d’en haut. Frédéric Daerden, maire et eurodéputé, a modifié la loi qui oblige maintenant les grandes surfaces à donner leurs invendus aux associations. Décidée en 2012, cette mesure n’est pas du goût de tous, mais elle pourrait bientôt s’étendre à toute la région.

De retour en France, la réalité est tout autre. Comme dans la plupart des grandes villes européennes, aucune obligation n’est prévue dans la loi. Les supermarchés sont simplement incités à donner leurs invendus. Associations et individus prennent le pas.

Nous suivrons des déchétarients, ces militants anti-gaspillage qui se nourrisent gratuitement dans les poubelles des villes. Et mangent à leur faim.

L’association Disco-Soupe organise des rassemblements solidaires et festif. Au programme : épluchage des fruits et légumes "invendus" récupérés sur les marchés et dans les supermarchés, cuisine, distribution gratuite de soupe et salades, le tout en musique.

Par Marina BERTSCH , Marie SCHUSTER , Mairead DUNDAS , Juliette LACHARNAY , Anna-Gaelle BRAULT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/05/2018 Environnement

Avec la fonte des glaces, les virus menacent

La Terre se réchauffe et les pôles fondent, faisant apparaître une menace silencieuse. Dans ces terres gelées en permanence, appelées le permafrost, des virus et bactéries sont...

En savoir plus

04/05/2018 Pollution

Co2 ou pollution : quel mal choisir ?

Elle fait partie de notre quotidien. Nous ne la remarquons pas, ou plus. Pourtant, chaque année, la pollution de l'air tue 7 millions de personnes. Face à cette menace, une prise...

En savoir plus

17/04/2018 Glyphosate

Une France sans glyphosate ?

Dans trois ans, le glyphosate sera interdit en France. Premier producteur agricole d’Europe, l'Hexagone consomme entre 8 000 et 9 000 tonnes par an de cet herbicide, le plus...

En savoir plus

03/04/2018 procès

Justice climatique : de plus en plus de procès pour sauver la planète

En trois ans, le nombre de procès liés au climat a triplé dans le monde. On comptabilise 900 cas dans 24 pays, dont les deux tiers aux États-Unis. Le droit peut-il sauver la...

En savoir plus

20/03/2018 Allemagne

Allemagne : les déplacés du charbon

Outre-Rhin, une des plus grandes mines de charbon d’Europe grignote du terrain, détruisant sur son passage une douzaine de villages. À ce jour, 35 000 personnes ont déjà été...

En savoir plus