Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : le journaliste espagnol Marc Marginedas libéré

© Capture d'écran "El Periodico"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/03/2014

Le journaliste espagnol, Marc Marginedas, enlevé le 4 septembre en Syrie par les djihadistes de L'État islamique en Irak et au Levant, a été libéré dimanche. Quatre Français sont détenus depuis juin 2013.

Il avait été enlevé par un groupe armé en Syrie, le 4 septembre 2013. Le journaliste espagnol Marc Marginedas a été libéré tôt dimanche, a annoncé son employeur, le journal "El Periodico".

"Marc Marginedas a été libéré à l'aube après avoir été détenu près de six mois en Syrie par des djihadistes du groupe L'État islamique en Irak et au Levant (EIIL)" un groupe lié à Al-Qaïda, a annoncé "El Periodico" dans son édition en ligne.

Le journaliste "se trouve actuellement en Turquie, où il est accompagné par des fonctionnaires espagnols et subit des examens médicaux pour évaluer son état de santé après sa longue détention", a précisé le journal catalan. Marc Marginedas, qui a rapidement pu parler à sa famille et au chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, "leur a indiqué qu'il se portait bien".

Quatre journalistes français toujours retenus en Syrie

En reportage dans la région de Hama, dans le centre de la Syrie, le journaliste, qui circulait en voiture, "avait été retenu par un groupe jihadiste à un contrôle routier avec le chauffeur qui l'accompagnait", selon "El Periodico". Le journal avait confirmé 48 heures après la disparition de son journaliste que celui-ci avait été "enlevé par des combattants islamistes, qui l'accusaient vraisemblablement d'être un espion à la solde de l'Occident."

Deux autres journalistes espagnol, Javier Espinosa et le photographe indépendant Ricard Garcia Vilanova, enlevés le 16 septembre 2013, sont toujours retenus en Syrie. Il est de même pour les quatre journalistes français kidnappés en juin 2013. D'abord le 6 juin Didier François, grand reporter à Europe 1, et le jeune photographe Edouard Elias, missionné par la radio, ont été interceptés à un barrage routier sur la route d'Alep. Puis le 22 juin Nicolas Hénin et Pierre Torrès, journalistes indépendants, ont été enlevés à Raqqa.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 02/03/2014

  • SYRIE

    La mort d’un jeune photographe en Syrie embarrasse Reuters

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Deux journalistes espagnols kidnappés en Syrie

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Les journalistes français Nicolas Hénin et Pierre Torres otages en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)