Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

10 ans de prison requis contre Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fessée: une tradition française?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet d'anéantir le chef de Boko Haram et savoir où il se trouve

En savoir plus

DÉBAT

Interdiction de la fessée ? La France se prend une claque par le conseil de l'Europe

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"L'abri" : plongée dans un centre d'hébergement pour SDF

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : le journaliste espagnol Marc Marginedas libéré

© Capture d'écran "El Periodico"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/03/2014

Le journaliste espagnol, Marc Marginedas, enlevé le 4 septembre en Syrie par les djihadistes de L'État islamique en Irak et au Levant, a été libéré dimanche. Quatre Français sont détenus depuis juin 2013.

Il avait été enlevé par un groupe armé en Syrie, le 4 septembre 2013. Le journaliste espagnol Marc Marginedas a été libéré tôt dimanche, a annoncé son employeur, le journal "El Periodico".

"Marc Marginedas a été libéré à l'aube après avoir été détenu près de six mois en Syrie par des djihadistes du groupe L'État islamique en Irak et au Levant (EIIL)" un groupe lié à Al-Qaïda, a annoncé "El Periodico" dans son édition en ligne.

Le journaliste "se trouve actuellement en Turquie, où il est accompagné par des fonctionnaires espagnols et subit des examens médicaux pour évaluer son état de santé après sa longue détention", a précisé le journal catalan. Marc Marginedas, qui a rapidement pu parler à sa famille et au chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, "leur a indiqué qu'il se portait bien".

Quatre journalistes français toujours retenus en Syrie

En reportage dans la région de Hama, dans le centre de la Syrie, le journaliste, qui circulait en voiture, "avait été retenu par un groupe jihadiste à un contrôle routier avec le chauffeur qui l'accompagnait", selon "El Periodico". Le journal avait confirmé 48 heures après la disparition de son journaliste que celui-ci avait été "enlevé par des combattants islamistes, qui l'accusaient vraisemblablement d'être un espion à la solde de l'Occident."

Deux autres journalistes espagnol, Javier Espinosa et le photographe indépendant Ricard Garcia Vilanova, enlevés le 16 septembre 2013, sont toujours retenus en Syrie. Il est de même pour les quatre journalistes français kidnappés en juin 2013. D'abord le 6 juin Didier François, grand reporter à Europe 1, et le jeune photographe Edouard Elias, missionné par la radio, ont été interceptés à un barrage routier sur la route d'Alep. Puis le 22 juin Nicolas Hénin et Pierre Torrès, journalistes indépendants, ont été enlevés à Raqqa.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 02/03/2014

  • SYRIE

    La mort d’un jeune photographe en Syrie embarrasse Reuters

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Deux journalistes espagnols kidnappés en Syrie

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Les journalistes français Nicolas Hénin et Pierre Torres otages en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)