Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : le journaliste espagnol Marc Marginedas libéré

© Capture d'écran "El Periodico"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/03/2014

Le journaliste espagnol, Marc Marginedas, enlevé le 4 septembre en Syrie par les djihadistes de L'État islamique en Irak et au Levant, a été libéré dimanche. Quatre Français sont détenus depuis juin 2013.

Il avait été enlevé par un groupe armé en Syrie, le 4 septembre 2013. Le journaliste espagnol Marc Marginedas a été libéré tôt dimanche, a annoncé son employeur, le journal "El Periodico".

"Marc Marginedas a été libéré à l'aube après avoir été détenu près de six mois en Syrie par des djihadistes du groupe L'État islamique en Irak et au Levant (EIIL)" un groupe lié à Al-Qaïda, a annoncé "El Periodico" dans son édition en ligne.

Le journaliste "se trouve actuellement en Turquie, où il est accompagné par des fonctionnaires espagnols et subit des examens médicaux pour évaluer son état de santé après sa longue détention", a précisé le journal catalan. Marc Marginedas, qui a rapidement pu parler à sa famille et au chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, "leur a indiqué qu'il se portait bien".

Quatre journalistes français toujours retenus en Syrie

En reportage dans la région de Hama, dans le centre de la Syrie, le journaliste, qui circulait en voiture, "avait été retenu par un groupe jihadiste à un contrôle routier avec le chauffeur qui l'accompagnait", selon "El Periodico". Le journal avait confirmé 48 heures après la disparition de son journaliste que celui-ci avait été "enlevé par des combattants islamistes, qui l'accusaient vraisemblablement d'être un espion à la solde de l'Occident."

Deux autres journalistes espagnol, Javier Espinosa et le photographe indépendant Ricard Garcia Vilanova, enlevés le 16 septembre 2013, sont toujours retenus en Syrie. Il est de même pour les quatre journalistes français kidnappés en juin 2013. D'abord le 6 juin Didier François, grand reporter à Europe 1, et le jeune photographe Edouard Elias, missionné par la radio, ont été interceptés à un barrage routier sur la route d'Alep. Puis le 22 juin Nicolas Hénin et Pierre Torrès, journalistes indépendants, ont été enlevés à Raqqa.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 02/03/2014

  • SYRIE

    La mort d’un jeune photographe en Syrie embarrasse Reuters

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Deux journalistes espagnols kidnappés en Syrie

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Les journalistes français Nicolas Hénin et Pierre Torres otages en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)