Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Afrique

Bouteflika : "Je suis venu déposer officiellement ma candidature"

© AFP

Vidéo par Sandrine GOMES

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2014

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, affaibli par des problèmes de santé, s'est présenté en personne, lundi, pour déposer officiellement sa candidature à la présidentielle du mois d'avril auprès du Conseil constitutionnel.

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a mis fin aux spéculations et s'est présenté en personne, lundi 3 mars, pour déposer officiellement sa candidature à la présidentielle du mois d'avril, auprès du Conseil Constitutionnel, selon le correspondant de FRANCE 24 sur place, Kamel Zait.

"Je suis venu ici pour te dire bonjour et pour déposer officiellement ma candidature conformément à l'article 74 de la Constitution et à la loi électorale", a déclaré le président Bouteflika, assis dans un fauteuil face au président du Conseil constitutionnel Mourad Medelci, devant les caméras de la télévision publique.

Sa voix était à peine audible mais il a croisé les doigts de ses deux mains, montrant une amélioration de ses mouvements par rapport à de précédentes images où un bras paraissait figé.

La participation, grande inconnue du scrutin

Il s'agit de ses premiers propos publics après son AVC du 27 avril 2013 qui l'a maintenu hospitalisé à Paris durant 80 jours, ce qui a suscité des interrogations sur sa capacité à continuer à diriger le pays.

Le chef de l'État ne s'était pas exprimé en public depuis son discours de Setif en mai 2012. Le 22 février, c'est son Premier ministre Abdelmalek Sellal, qui a officiellement annoncé sa candidature. Le 2 mars, c'est son ministre de la justice, Tayeb Louh, qui a lu son message pressant "tous les citoyens à participer massivement à la présidentielle".

Car la grande question soulevée par les observateurs en Algérie ne porte pas tant sur la victoire d'Abdelaziz Bouteflika, que sur le taux de participation.

La perspective d'un quatrième mandat du président a généré des manifestations à travers le pays, dont une réprimée violemment samedi à Alger, et donné naissance à un mouvement baptisé "Barakat", uniquement dédié à lutter contre cette candidature.

Abdelaziz Bouteflika a fêté dimanche ses 77 ans et, selon l'opposition, reste très affailbli par un AVC qui l'a immobilisé 80 jours en France, d'où il est rentré le 16 juillet dernier.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 03/03/2014

  • ALGÉRIE

    Pour Bouteflika, la présidentielle sera “une fête pour l’Algérie”

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Alger : la police réprime avec force une manifestation anti-Bouteflika

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Le président algérien Bouteflika brigue un quatrième mandat à la présidentielle d'avril

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)