Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Afrique

Bouteflika : "Je suis venu déposer officiellement ma candidature"

© AFP

Vidéo par Sandrine GOMES

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2014

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, affaibli par des problèmes de santé, s'est présenté en personne, lundi, pour déposer officiellement sa candidature à la présidentielle du mois d'avril auprès du Conseil constitutionnel.

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a mis fin aux spéculations et s'est présenté en personne, lundi 3 mars, pour déposer officiellement sa candidature à la présidentielle du mois d'avril, auprès du Conseil Constitutionnel, selon le correspondant de FRANCE 24 sur place, Kamel Zait.

"Je suis venu ici pour te dire bonjour et pour déposer officiellement ma candidature conformément à l'article 74 de la Constitution et à la loi électorale", a déclaré le président Bouteflika, assis dans un fauteuil face au président du Conseil constitutionnel Mourad Medelci, devant les caméras de la télévision publique.

Sa voix était à peine audible mais il a croisé les doigts de ses deux mains, montrant une amélioration de ses mouvements par rapport à de précédentes images où un bras paraissait figé.

La participation, grande inconnue du scrutin

Il s'agit de ses premiers propos publics après son AVC du 27 avril 2013 qui l'a maintenu hospitalisé à Paris durant 80 jours, ce qui a suscité des interrogations sur sa capacité à continuer à diriger le pays.

Le chef de l'État ne s'était pas exprimé en public depuis son discours de Setif en mai 2012. Le 22 février, c'est son Premier ministre Abdelmalek Sellal, qui a officiellement annoncé sa candidature. Le 2 mars, c'est son ministre de la justice, Tayeb Louh, qui a lu son message pressant "tous les citoyens à participer massivement à la présidentielle".

Car la grande question soulevée par les observateurs en Algérie ne porte pas tant sur la victoire d'Abdelaziz Bouteflika, que sur le taux de participation.

La perspective d'un quatrième mandat du président a généré des manifestations à travers le pays, dont une réprimée violemment samedi à Alger, et donné naissance à un mouvement baptisé "Barakat", uniquement dédié à lutter contre cette candidature.

Abdelaziz Bouteflika a fêté dimanche ses 77 ans et, selon l'opposition, reste très affailbli par un AVC qui l'a immobilisé 80 jours en France, d'où il est rentré le 16 juillet dernier.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 03/03/2014

  • ALGÉRIE

    Pour Bouteflika, la présidentielle sera “une fête pour l’Algérie”

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Alger : la police réprime avec force une manifestation anti-Bouteflika

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Le président algérien Bouteflika brigue un quatrième mandat à la présidentielle d'avril

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)