Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au gabon, retour au calme mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Synapson, révélation de la scène électro tricolore

En savoir plus

L'ENTRETIEN

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

En savoir plus

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 03/03/2014

États-Unis : une femme agressée à cause de ses Google Glass

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à l’agression d’une Américaine portant des Google Glass ; le projet photo « Humans Of » inspire les internautes du monde entier ; et une caméra fixée sur le bec d’un pélican offre des images exceptionnelles.

ÉTATS-UNIS : UNE FEMME AGRESSÉE À CAUSE DE SES GOOGLE GLASS 

« Vous n’allez pas le croire mais j’ai été agressée verbalement et physiquement dans un bar de San Francisco à cause de mes Google Glass »… Voici le message publié la semaine dernière sur sa page Facebook par Sarah Slocum pour témoigner de sa mauvaise expérience. Des propos accompagnés d’une courte vidéo filmée au moment de l’incident dans laquelle on peut voir la jeune femme être chahutée par plusieurs clients de l’établissement au seul motif qu’elle portait les lunettes high-tech fabriquées par le géant du web. 

Une affaire qui n’a pas tardé à susciter de multiples commentaires sur la Toile où les internautes ont été nombreux à apporter leur soutien à Sarah Slocum. Des utilisateurs du web qui à l’image de l’auteur de ce post rédigé sur la page Facebook de la jeune femme affirment que si ce type d’agression est relativement rare, il arrive néanmoins fréquemment que des personnes aient des réactions négatives à l’égard de ceux qui portent les fameuses lunettes connectées dans les espaces publics. 

Un fait divers qui illustrerait les difficultés rencontrées par Google pour faire accepter ses lunettes intelligentes par le grand public estime de son côté le Washington Post. Des réticences qui n’ont d’ailleurs pas échappé à la firme de Mountain View qui a donc décidé de mettre en ligne, la semaine dernière, une liste de choses à faire mais surtout à ne pas faire lorsque l’on porte cet équipement. Un code de bonne utilisation qui invite notamment les adeptes des Google Glass à en faire un usage modéré et à se montrer respectueux vis-à-vis des sceptiques.

 

« HUMANS OF NEW YORK », LE PROJET QUI INSPIRE LA TOILE 

Un portrait photo et une citation : voici le principe tout simple des projets « Humans Of », très en vogue sur Facebook, dont l'une des dernières versions en date est celle consacrée aux habitants de Palo Alto, en ligne depuis janvier. La cité californienne s'ajoute ainsi à la longue liste des villes qui ont déjà succombé à cette tendance après Rome, Jérusalem, Bangkok, Buenos Aires ou encore Khartoum

Un concept imaginé à l’origine par le photographe américain Brandon Stanton, qui a entrepris en 2010 de réaliser un album des habitants de la Grosse Pomme tout en partageant son travail sur les réseaux sociaux. Une initiative couronnée de succès puisque la page Facebook « Humans of New York » compte à ce jour plus de 3 millions de fans et qu’un livre regroupant ces clichés a vu le jour l’automne dernier. 

Un phénomène qui a gagné le monde entier via Facebook, y compris dans les pays censurant les réseaux sociaux. C’est notamment le cas en Iran, où la page « Humans of Tehran » a été lancée dans le but de montrer au monde que la capitale iranienne n’est « pas aussi loin qu’on le pense », explique son créateur. Une manière de s’attaquer aux clichés souvent associés au pays en montrant toute la diversité de ses habitants. 

Une tendance que certains ne se sont pas privés de détourner à des fins humoristiques. Exemple aux Pays-Bas avec la page « Pigeons of Rotterdam » qui revendique l’idée que chaque volatile a sa propre histoire qui mérite d’être racontée. Ainsi les portraits d’oiseaux sont accompagnés de leurs pensées intérieures, qu’il s’agisse de leur recherche du meilleur endroit où s’installer, ou de leur agacement face au vent qui ébouriffe leurs plumes…

 

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX 

Après avoir conquis Twitter où il compte plus de 8 millions et demi d’abonnés, le Dalaï Lama se lance désormais à l’assaut d’Instagram. Le chef spirituel des bouddhistes s’est en effet inscrit début février sur le site de partage photos où une vingtaine de clichés, pris notamment pendant son récent déplacement aux Etats-Unis, a depuis été publiée. Une page qui n’a pas tardé à rencontrer un certain succès auprès des internautes du monde entier puisqu’elle compte déjà plus de 36 000 followers…

 

MOBILISATION EN LIGNE POUR SAUVER LA MAISON DE « PSYCHOSE » 

Pour sauver la maison du film « Psychose » avant qu’elle ne tombe en ruines, des internautes viennent de lancer une pétition en ligne sur le site change.org. Un texte dans lequel les amateurs du chef d’œuvre d’Hitchcock demandent aux studios Universal de prendre en charge la restauration de la demeure de Norman Bates qui a fait trembler le public en 1960. Une initiative qui s’accompagne d’une page Facebook sur laquelle les fans du maître du suspense incitent les internautes à se mobiliser pour empêcher la détérioration de ce monument du cinéma d’horreur.
 

DES SOURCILS TRANSFORMÉS EN MOUSTACHES 

Prendre les sourcils de personnalités pour en faire des moustaches grâce à un logiciel de retouche d’images… c’est l’étrange idée qu’a eue Sam Cannon, le créateur du blog Tumblr « Browstaches », une contraction des mots eyebrow qui signifie sourcils et moustaches. Un travail décalé et original qui offre un regard nouveau sur les célébrités ainsi caricaturées et que les internautes pourront découvrir sur la Toile.

 

VIDÉO DU JOUR 

Fixer une caméra miniature sur le bec d’un pélican pour pouvoir suivre ses déplacements… c’est l’idée étonnante qu’ont eue des employés d’un parc naturel en Tanzanie comme on peut le voir dans cette vidéo qui circule actuellement en ligne. Une initiative qui permet de vivre une expérience unique sans avoir à quitter son salon.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/03/2015 Réseaux sociaux

Les Mexicains réclament le retour à l'antenne d'une journaliste

Au sommaire de cette édition : les Mexicains réclament le retour à l’antenne d’une journaliste licenciée; des mannequins souhaitent en finir avec l’appellation « grande taille »;...

En savoir plus

25/03/2015 Réseaux sociaux

Le web soutient Angelina Jolie après son ablation des ovaires

Au sommaire de cette édition : les internautes affichent leur soutien à Angelina Jolie après son ablation des ovaires; le « Twizzler Challenge » est la tendance du moment aux...

En savoir plus

24/03/2015 Réseaux sociaux

Singapour : le web rend hommage à Lee Kuan Yew

Au sommaire de cette édition : les internautes singapouriens rendent hommage à Lee Kuan Yew; les clips musicaux sans musique font un tabac en ligne; et une vidéo reproduit une...

En savoir plus

21/03/2015 Réseaux sociaux

Le "Lifi" : futur de l'internet haut débit ?

À Paris, une grande marque de maroquinerie vient d'inaugurer une boutique connectée nouvelle génération. C'est une première mondiale. Ici on se balade entre les rayons une...

En savoir plus

23/03/2015 Réseaux sociaux

Canada : la Toile mobilisée pour un garçon autiste

La Toile canadienne se mobilise pour l’anniversaire d’un garçon autiste. L’histoire d’un téléphone volé passionne les internautes américains et chinois; et un jeune homme fait du...

En savoir plus