Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Afrique

Égypte : la justice interdit toute activité au groupe palestinien Hamas

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2014

La justice égyptienne a interdit mardi au Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza et considéré comme un allié des Frères musulmans, de mener toute activité sur son sol. Le mouvement dénonce une décision "servant" l'occupation israélienne.

Un tribunal égyptien a interdit, mardi, au groupe islamiste palestinien Hamas de mener la moindre activité sur le territoire égyptien, a déclaré une source judiciaire.

En vertu de cet arrêt, le Hamas ne peut désormais plus opérer en Égypte et ses représentations devront être fermées. Un de ses principaux responsables, Moussa Abou Marzouk, qui vit au Caire pourrait donc faire l'objet d'un mandat d'arrêt.

Le Hamas a aussitôt dénoncé cette décision qu’il considère comme une atteinte à la cause palestinienne, selon les propos de l’un de ses porte-paroles.

"Une telle décision vise à étrangler la résistance et sert l'occupation israélienne", a déclaré à l'AFP Bassem Naïm, conseiller pour les Affaires étrangères du chef du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh.

L'organisation palestinienne, qui administre la bande de Gaza, est une émanation des Frères musulmans, la confrérie islamiste que les autorités égyptiennes considèrent comme une organisation terroriste.

Pour le nouveau pouvoir égyptien, mis en place après l'éviction et l'arrestation du président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet dernier, le Hamas constitue une menace majeure à la sécurité. Le Caire l'accuse de soutenir les djihadistes qui opèrent dans le Sinaï. Des allégations cependant démenties par le Hamas.

L'organisation palestinienne est impliquée dans un des procès intentés contre Morsi, à qui la justice reproche notamment d'avoir participé à un "projet terroriste" en 2005 en association avec le Hamas mais aussi le régime chiite au pouvoir en Iran et le Hezbollah, son allié libanais.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 04/03/2014

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Amal Haniyeh, la petite-fille du chef du Hamas à Gaza, hospitalisée en Israël

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Le groupe Tamarrod de Gaza appelle à manifester contre le Hamas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)