Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Grève générale au Bénin, mouvement contre la suppression du droit de grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais : plus jamais "jungle"

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron à Calais : quelle politique migratoire ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Philippe Martinez : "La France a un devoir d'accueil, elle a toujours été une terre d'asile"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Xavier Emmanuelli : "Il faut accueillir les migrants"

En savoir plus

FOCUS

Contrôle renforcé des chômeurs : le Danemark, un modèle à suivre ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Enquête au Paradis" : rencontre avec la jeunesse algérienne sous influence du salafisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Renégociation de l'Alena : aux États-Unis, le secteur automobile s'inquiète

En savoir plus

EUROPE

Vidéo : "Nous n'avons plus d’unité nationale en Ukraine"

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2014

À 20 km de Simferopol, en Crimée, la base ukrainienne de Bakhtchyssaraï est assiégée par des soldats russes, auxquels des miliciens sont venus prêter main forte. La population, elle, est divisée. Reportage.

En Crimée, péninsule située dans le sud de l’Ukraine, des soldats à la mystérieuse identité assiègent la base militaire de Bakhtchyssaraï. Si certains véhicules ont été dépourvus de leur plaque d’immatriculation, dans un probable souci d’anonymat, d’autres camions révèlent qu’ils proviennent de Russie.

Auprès de ces troupes, des miliciens de Crimée se sont portés volontaires. Une manière pour ces derniers de protester contre les manifestants ukrainiens pro-européens qui ont renversé le pouvoir à Kiev. "Nous ne voulons pas de ces gens qui viennent nous dire : ‘maintenant arrêtez de parler russe’. Toute cette situation autour de cette base militaire est un reflet de ce qui se passe dans tout le pays : nous n’avons plus d’unité nationale. Et peut-être que nous n’en aurons plus jamais", affirme Vassilis, un des miliciens en question.

"Agression"

Du côté de l’armée ukrainienne, on dénonce cette intrusion étrangère : "Nous sommes sur notre territoire, ceci est notre base", explique un militaire. "Personnellement, en tant que soldat, je pense que c’est une agression."

Pendant que l'armée ukrainienne se tient sur ses gardes, des manifestants sont venus leur apporter leur soutien. "Toi tu as été militaire ! Qui as-tu juré de servir ? Quelle nation as-tu juré de servir ?", lance l’un des manifestants à un ex-soldat ukrainien.

Un autre résume la situation : "Comme d’habitude, la moitié des gens sont du côté des Russes, l’autre du côté de l’Ukraine…"

Première publication : 04/03/2014

  • UKRAINE

    Vidéo : une base militaire ukrainienne encerclée par des soldats russes

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Accord de Budapest : Obama est-il vraiment tenu de défendre l’Ukraine ?

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'Ukraine rappelle l'ensemble de ses réservistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)