Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

  • En direct : le "non" à l'indépendance de l'Écosse remporte 55,3 % des voix

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • À Washington, Petro Porochenko réclame et obtient plus de soutien des États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao écope de six mois de suspension

    En savoir plus

  • Alibaba lève plus de 25 milliards de dollars à Wall Street

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

EUROPE

Vidéo : une journaliste de Russia Today dénonce l'intervention russe en Crimée

© Capture d'écran RT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2014

Une présentatrice de Russia Today, chaîne financée par le gouvernement russe, a dénoncé en direct, lundi 3 mars, la présence de troupes russes en Ukraine. Sa direction a annoncé qu'elle allait l'envoyer en reportage en Crimée.

La vidéo fait le buzz sur les réseaux sociaux. Elle a déjà été vue près d'un demi-million de fois sur YouTube. Lundi 3 mars, en terminant son émission sur Russia Today (RT) - chaîne d'information internationale financée directement par le Kremlin -, Abby Martin a déclaré "vouloir dire quelque chose venant du cœur sur la crise politique actuelle en Ukraine et l'occupation militaire russe de la Crimée".

Depuis le studio de Washington où elle anime "Breaking the set", Abby Martin a poursuivi : "Ce n’est pas parce que je travaille ici, pour RT, que je n'ai pas d'indépendance éditoriale et je n'insisterai jamais assez sur le fait que je suis contre toute intervention d'un État dans les affaires d'une nation souveraine." "Ce qu’a fait la Russie est mal."

Dans cette vidéo de 90 secondes mise en ligne sur YouTube, Abby Martin admet qu'elle a des lacunes dans ses connaissances sur la construction et l'histoire culturelle de l'Ukraine, mais que cela ne change rien au fait que "l'intervention militaire" ne peut pas être la bonne réponse. "Je ne vais pas m'asseoir ici et présenter des excuses ou défendre une action militaire", dit-elle.

Elle qualifie la couverture de la crise de tous les côtés du spectre médiatique comme "décevante... et plein de désinformation". "Tout ce que nous pouvons faire maintenant, c'est espérer une issue pacifique à une situation terrible et empêcher une autre guerre froide entre plusieurs puissances. Jusque-là, je dis la vérité telle que je la vois", a-t-elle conclu.

Un billet pour la Crimée

Russia Today a répondu a une demande d'interview de la version anglaise du site HuffingtonPost : "Contrairement à ce qui se dit, RT ne bat pas ses journalistes pour les soumettre : ils sont libres d'exprimer leurs propres opinions, et pas seulement en privé, mais à l’antenne. C'est le cas avec le commentaire d'Abby sur l'Ukraine." "Nous respectons son point de vue, et les points de vue de tous nos journalistes, présentateurs et animateurs. Il n'y aura absolument aucune sanction contre Mme Martin", poursuit la chaîne. "Dans son commentaire de Mme Martin a également noté qu'elle ne possède pas une connaissance profonde de la réalité de la situation en Crimée. Nous allons donc l'envoyer en Crimée pour lui donner l'occasion de se faire sa propre idée depuis l'épicentre du sujet."

 

Première publication : 04/03/2014

  • UKRAINE

    Poutine dénonce "une prise de pouvoir par les armes" à Kiev

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Vidéo : "Nous n'avons plus d’unité nationale en Ukraine"

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Vidéo : une base militaire ukrainienne encerclée par des soldats russes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)