Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 05/03/2014

"Le micro était dans le Buisson"

© France 24

Presse française, Mercredi 5 mars 2014. Au menu de cette revue de presse, les révélations du Canard Enchaîné sur la façon dont un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, a enregistré ses conversations avec l’ancien chef de l’Etat. Les municipales, le PS et le FN. Et les femmes dans la crise.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A lire, ce matin, dans la presse française, ces révélations du Canard Enchaîné, qui publie les extraits d’un enregistrement effectué à l’insu de Nicolas Sarkozy par son proche conseiller, Patrick Buisson.
 
L’extrait que publie le Canard Enchaîné date du 27 février 2011, il s’agit d’une réunion de travail autour du chef de l’Etat, à quelques heures du remaniement qu’il va annoncer. On y entend Buisson se répandre en encouragements et en félicitations auprès du président, puis, après l'enregistrement de son allocution de remaniement, Nicolas Sarkozy revenir et tenir ces propos: «On n'a pas entendu ces connards de chiens qui aboyaient (précision: dans les jardins élyséens)?». Et Buisson, de lancer: «Tu parlais des journalistes ?». Après avoir nié l’existence de ces enregistrements révélés par le Point, Buisson vient de changer sa ligne de défense: oui, il a bien enregistré Nicolas Sarkozy et son entourage à leur insu, mais à des fins de travail, une sorte d’archivage pour l’Histoire. D’après lui, lui attribuer d’autres arrière-pensées relève de la diffamation - c’est la raison pour laquelle il annonce maintenir ses poursuites contre le Point.
 
A la rubrique politique, toujours, Libération affirme que des candidats socialistes aux municipales refusent de se désister en cas de triangulaire, au risque de faire gagner le FN. Libé accuse ces élus de «jouer avec le feu» à un moment où l’UMP serait plus que jamais «contaminée par l’extrême-droite».
 
Le FN risque de jouer les trouble-fête en mars prochain, mais certains se demandent si une «vague bleu marine» est vraiment à craindre. Le site du Monde rappelle les difficultés du parti à constituer des listes viables, difficultés qui expliquent la tendance à battre le rappel auprès de certaines figures des plus radicales de la droite, à transformer le FN en «auberge espagnole». Des candidats venus notamment de Civitas, un mouvement intégriste proche de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X.
 
Les municipales, et les vagues plus ou moins bleues, attendues sur le rivage et avec fébrilité par les socialistes, d’après le Figaro, qui revient sur l’éventualité d’un remaniement dans la foulée du scrutin.
 
Le Figaro qui propose également un témoignage étonnant, d’une jeune Russe installée dans les Yvelines, à laquelle la police aurait proposé d’espionner des militants de la Manif pour tous, en échange de sa naturalisation.
 
Le Parisien de son côté revient sur l’entrée au capital des grandes entreprises françaises d’investisseurs étrangers: «ça chatouille un peu de savoir que (ces entreprises) ne sont (plus) complètement françaises».
 
Identité, mondialisation, crise: le journal l’Humanité fait un constat inquiétant: les femmes sont les premières frappées par les conséquences de l’austérité. Le journal rappelle que d’après un récent sondage, un Français sur quatre pense qu’il faut «privilégier l’emploi masculin en temps de crise».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus