Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les mutuelles ne gagnent pas d'argent !"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’intérêt fondamental de Poutine, c’est de se rapprocher de l’Europe"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 1)

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 05/03/2014

"Le micro était dans le Buisson"

© France 24

Presse française, Mercredi 5 mars 2014. Au menu de cette revue de presse, les révélations du Canard Enchaîné sur la façon dont un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, a enregistré ses conversations avec l’ancien chef de l’Etat. Les municipales, le PS et le FN. Et les femmes dans la crise.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A lire, ce matin, dans la presse française, ces révélations du Canard Enchaîné, qui publie les extraits d’un enregistrement effectué à l’insu de Nicolas Sarkozy par son proche conseiller, Patrick Buisson.
 
L’extrait que publie le Canard Enchaîné date du 27 février 2011, il s’agit d’une réunion de travail autour du chef de l’Etat, à quelques heures du remaniement qu’il va annoncer. On y entend Buisson se répandre en encouragements et en félicitations auprès du président, puis, après l'enregistrement de son allocution de remaniement, Nicolas Sarkozy revenir et tenir ces propos: «On n'a pas entendu ces connards de chiens qui aboyaient (précision: dans les jardins élyséens)?». Et Buisson, de lancer: «Tu parlais des journalistes ?». Après avoir nié l’existence de ces enregistrements révélés par le Point, Buisson vient de changer sa ligne de défense: oui, il a bien enregistré Nicolas Sarkozy et son entourage à leur insu, mais à des fins de travail, une sorte d’archivage pour l’Histoire. D’après lui, lui attribuer d’autres arrière-pensées relève de la diffamation - c’est la raison pour laquelle il annonce maintenir ses poursuites contre le Point.
 
A la rubrique politique, toujours, Libération affirme que des candidats socialistes aux municipales refusent de se désister en cas de triangulaire, au risque de faire gagner le FN. Libé accuse ces élus de «jouer avec le feu» à un moment où l’UMP serait plus que jamais «contaminée par l’extrême-droite».
 
Le FN risque de jouer les trouble-fête en mars prochain, mais certains se demandent si une «vague bleu marine» est vraiment à craindre. Le site du Monde rappelle les difficultés du parti à constituer des listes viables, difficultés qui expliquent la tendance à battre le rappel auprès de certaines figures des plus radicales de la droite, à transformer le FN en «auberge espagnole». Des candidats venus notamment de Civitas, un mouvement intégriste proche de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X.
 
Les municipales, et les vagues plus ou moins bleues, attendues sur le rivage et avec fébrilité par les socialistes, d’après le Figaro, qui revient sur l’éventualité d’un remaniement dans la foulée du scrutin.
 
Le Figaro qui propose également un témoignage étonnant, d’une jeune Russe installée dans les Yvelines, à laquelle la police aurait proposé d’espionner des militants de la Manif pour tous, en échange de sa naturalisation.
 
Le Parisien de son côté revient sur l’entrée au capital des grandes entreprises françaises d’investisseurs étrangers: «ça chatouille un peu de savoir que (ces entreprises) ne sont (plus) complètement françaises».
 
Identité, mondialisation, crise: le journal l’Humanité fait un constat inquiétant: les femmes sont les premières frappées par les conséquences de l’austérité. Le journal rappelle que d’après un récent sondage, un Français sur quatre pense qu’il faut «privilégier l’emploi masculin en temps de crise».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

29/01/2015 Revue de presse internationale

"Pendant ce temps, au Nigeria..."

Presse internationale, jeudi 29 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, le regain de tension entre Israël et le Hezbollah, le dernier chantage en date de l’organisation...

En savoir plus

29/01/2015 Revue de presse française

"Sans-cravates ou sans-culottes ?"

Presse française, jeudi 29 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, l’avertissement de la Commission européenne à la Grèce, l’union nationale autour de la lutte contre le...

En savoir plus

28/01/2015 Revue de presse internationale

"Longue vie au roi !"

Presse internationale, mercredi 28 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, la visite d’Obama en Arabie Saoudite, un couac signé Michelle, son épouse, le rôle du pétrole...

En savoir plus

28/01/2015 Revue de presse française

"Le sens de la vie"

Presse française, mercredi 28 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, la nouvelle hausse du chômage, qui atteint un niveau record, l’itinéraire meurtrier d’Amédy...

En savoir plus

27/01/2015 Revue de presse internationale

"Tsipras, l'heure de vérité"

Presse internationale, mardi 27 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, les premiers pas du nouveau gouvernement grec, et le 70ème anniversaire de la libération...

En savoir plus