Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardifs sont rarement désintéressés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Qatar va investir 5 milliards de livres au Royaume-Uni

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mystère Fillon"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc : après 5 mois de blocage, un gouvernement voit le jour

En savoir plus

SPORT

Carl Medjani : "J'ai toujours eu l'Algérie dans mon cœur"

© AFP / Le défenseur de l'équipe d'Algérie Carl Medjani

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/03/2014

Dans une interview accordée à FRANCE 24, le défenseur de l'équipe d'Algérie Carl Medjani se confie sur sa vie, son arrivée compliquée chez les "Verts" et sur la Coupe du monde au Brésil en juin prochain.

Dans le cadre de sa préparation pour la Coupe du monde 2014 au Brésil, l’équipe d’Algérie reçoit mercredi 5 mars à Blida la Slovénie en match amical. L’occasion pour le défenseur Carl Medjani et ses coéquipiers de peaufiner leurs automatismes à moins de 100 jours du coup d’envoi du Mondial.

FRANCE 24 a rencontré le défenseur du club de Valenciennes à l’occasion d’une interview dans laquelle Medjani revient sur ses premiers pas en équipe nationale.

"J’ai toujours eu l’Algérie dans mon cœur. J’ai grandi avec cette notion de patriotisme envers l’Algérie, cette fierté de mes origines, de mon nom de famille", confie Carl Medjani, qui a porté les couleurs de la France en sélection de jeunes.

Débuts difficiles en sélection

"Au départ, quand je suis arrivé en sélection cela n’a pas été facile en raison notamment de mes tatouages, de mon prénom (Carl ndlr.) Mes tatouages sont le reflet de ma personnalité, de mon caractère et je suis fier d’avoir une mère française et un père algérien", explique à FRANCE 24 le natif de Lyon.

"J’ai dû montrer sur le terrain que j’avais une envie démesurée de jouer pour l’Algérie, que je me sentais Algérien, autant que Islam Slimani ou Hillel Soudani", ajoutre Carl Medjani.

Au Brésil, l’Algérie se retrouve dans le groupe H avec la Belgique, la Russie et la Corée du Sud. Un groupe qui paraît abordable pour les 'Fennecs'. Medjani refuse toutefois de s’enflammer. "On ne peut pas vendre du rêve à nos supporters. On ne peut pas promettre une qualification pour les huitièmes. C’est impossible ! Les gens doivent le comprendre. En revanche, ce que l’ont peut promettre c’est que sur le terrain, ils verront 23 guerriers, 23 Algériens qui se donneront corps et âme pour rendre fier le pays."

Première publication : 05/03/2014

  • FOOTBALL - MONDIAL-2014

    À 100 jours du Mondial-2014, le Brésil en plein doute

    En savoir plus

  • FOOTBALL – MONDIAL-2014

    Didier Deschamps : "L’objectif est de finir premier de notre groupe"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : le Cameroun face au Brésil, la Côte d'Ivoire et l'Algérie épargnées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)