Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Monsieur le président, traitez les migrants humainement !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Catherine Deneuve présente ses excuses aux victimes de violences sexuelles... mais maintient ses propos.

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique-viols présumés, non-lieu pour les soldats français soupçonnés

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ?

En savoir plus

FOCUS

Mexique : le trafic de médicaments, un nouveau fléau florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sandra Nkaké, une artiste inclassable de retour avec un nouvel album

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donner sa chance à la Tunisie"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Carillion, la faillite d'un géant britannique du BTP

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Catherine Deneuve : "Je suis une femme libre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 06/03/2014

"Gâchis"

© France 24

Presse internationale, Jeudi 6 mars 2014. Au menu de cette revue de presse, la session annuelle du parlement chinois, et l’annonce de réformes économiques importantes, mais aussi une hausse significative des budgets militaires. Et les Etats-Unis et la France en Afrique.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale en Chine, où a débuté hier la session annuelle de l’Assemblée nationale populaire, avec  le discours du Premier ministre Li Kegiang.
 
Son allocution fait la Une du China Daily, qui a choisi de titrer sur ce qu’a été selon lui le maître-mot du discours d’hier: «réforme». Li Kegiang a  effectivement annoncé un train de réformes, notamment des démarches administratives simplifiées, et des efforts pour rendre la Chine plus attractive pour les investisseurs étrangers, pour la transformer en «Eldorado» de l’investissement. Très attendu sur la partie la plus délicate de ces réformes, la fin des privilèges dont jouissent les entreprises publiques, il a dit sa confiance dans le «marché» et promis de «le laisser décider quelles affaires survivent», en désignant un certain nombre de secteurs – la banque, le pétrole, l’électricité, le ferroviaire, ou encore les télécommunications, – dans lesquels le «capital non-étatique» pourra entrer à l’avenir.
 
The China Daily revient également sur l’annonce de l’augmentation de 12,2% du budget militaire chinois. Une hausse qui ravive les inquiétudes des pays actuellement impliqués dans des différends territoriaux avec Pékin, et en particulier le Japon. The China Daily affirme lui que cette augmentation est destinée à «moderniser» l’armée chinoise, et à «préserver les intérêts plus larges» qui sont les siens, à «renforcer la Chine pour mieux établir la paix» - si vis pacem, para bellum, en somme.
 
Le Japon n’est toutefois pas le seul à voir les ambitions militaires de la Chine d’un mauvais œil. The Independent s’inquiète du «grand bon en avant militaire» de la Chine, et de sa politique étrangère qu’il juge «agressive», à un moment où la croissance économique, elle, ralentit.
 
L’Empire du Milieu, on le sait, s’intéresse de plus en plus à l’Afrique, où l’essor des groupes djihadistes préoccupe les Etats-Unis. Mais alors que la Chine accroît ses budgets militaires, The International New York Times rappelle que les coupes dans les budgets de la Défense, combinées à la volonté de ne plus engager de forts contingents dans des conflits étrangers, rendent difficile la lutte contre des groupes islamistes armés toujours «résilients».
 
Les Etats-Unis comptent beaucoup sur le relais de la France sur le continent africain, mais la France a-t-elle encore les moyens d’intervenir efficacement? Fait assez rare, le Monde rapporte les critiques émanant d’officiers français à propos de l’intervention en Centrafrique. Ces militaires se disent «outrés par le déni de réalité en vogue à Paris et dans les discours officiels français à Bangui». Voici ce que dit un officier supérieur: «Il y a eu à la fois un problème politique de volume du contingent et de règles d'engagement, et un commandement trop timoré. Que l'on prenne quelques semaines, malgré ses crimes passés, pour désarmer l'armée de la Séléka, et éviter un conflit trop violent, c'est compréhensible. Mais qu'on n'intervienne pas tout de suite et durement contre les anti-balaka, qui sont devenus les principaux criminels de guerre depuis trois mois, est incompréhensible. C'est du gâchis».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

16/01/2018 Revue de presse française

"Monsieur le président, traitez les migrants humainement !"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 16 janvier, la première visite d’Emmanuel Macron à Calais, l’un des symboles de la crise migratoire en Europe, sur fond de bras...

En savoir plus

15/01/2018 Revue de presse internationale

"Donner sa chance à la Tunisie"

Au menu de cette revue de presse internationale du lundi 15 janvier : les manifestations anti-austérité en Tunisie, les remous provoqués par l’accord conclu entre Angela Merkel...

En savoir plus

15/01/2018 Revue de presse française

Catherine Deneuve : "Je suis une femme libre"

Au menu de cette revue de presse française du lundi 15 janvier : le mouvement social en Tunisie, sept ans après la chute de Ben Ali ; la réponse de Catherine Deneuve à la...

En savoir plus

12/01/2018 Union européenne

"L'Europe fracturée sur la ligne Est - Ouest"

Dans cette revue de presse française du 12 janvier : les pays fondateurs de l'Union européenne font face aux revendications montantes des pays de l'Est, le scandale du lait...

En savoir plus

12/01/2018 Donald Trump

Donald Trump et les "shithole countries"

Dans cette revue de presse internationale du 12 janvier, une fois de plus ce sont les propos de Donald Trump qui focalisent l’attention des journaux.

En savoir plus