Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : le président sortant Yahya Jammeh reconnaît sa défaite

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, candidat au départ....

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

Afrique

Saadi Kadhafi extradé par le Niger vers la Libye

© AFP/ Saadi Kadhafi

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/03/2014

Saadi Kadhafi, l’un des sept fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi, a été extradé en Libye par le Niger, où il s’était réfugié après le renversement de son père, en 2011. Il est notamment recherché pour expropriation forcée.

Le gouvernement libyen a annoncé que Saadi Kadhafi, l’un des fils de l’ancien guide déchu, Mouammar Kadhafi, était arrivé jeudi 6 mars à Tripoli, après que le Niger a décidé de son extradition.

Le fils Kadhafi avait fui vers le Niger en 2011 après le renversement de son père du pouvoir libyen. Tripoli réclamait son extradition depuis.

"Le gouvernement libyen a récupéré aujourd'hui Saadi Kadhafi et il est arrivé à Tripoli", écrivent les services du Premier ministre, Ali Zeidan, dans un communiqué.

Remerciant le Niger pour sa coopération, le gouvernement libyen promet que Saadi Kadhafi sera traité conformément aux normes internationales sur les prisonniers.

Une milice pro-gouvernementale a diffusé sur son site internet ce qu'elle présente comme des photos de Saadi Kadhafi vêtu d'un uniforme bleu de détenu. Des sites d'information libyens ont aussi publié des photos le montrant en prison, la tête rasée.

Saadi Kadhafi, homme d'affaires et footballeur professionnel avant son exil au Niger, n'est pas recherché par la Cour pénale internationale (CPI), contrairement à son frère Saïf al-Islam.

La justice libyenne souhaite cependant le juger pour expropriation forcée et intimidation par les armes du temps où il dirigeait la Fédération libyenne de football.

En revanche, son frère Saïf al-Islam a été inculpé de crimes contre l'humanité par la CPI. Il était autrefois considéré comme le dauphin de son père. Fin 2011, il a été capturé par une milice de Zentane, localité située au sud-ouest de la capitale, qui se refuse à le transférer aux autorités libyennes.

Avec Reuters

Première publication : 06/03/2014

  • LIBYE

    Un ingénieur français assassiné à Benghazi

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les Libyens élisent sans enthousiasme leur Assemblée constituante

    En savoir plus

  • ActuElles

    Libye : les viols reconnus comme des crimes de guerre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)