Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Je n'imagine pas que j'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Quatre Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

Vidéo : le village de Furmanovka, reflet d'une Crimée multiethnique

© France 24

Vidéo par Robert PARSONS , Johan BODIN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/03/2014

Reportage à Furmanovka, petit village symbole de la diversité ethnique en Crimée, où les habitants russes, ukrainiens ou tatars s’efforcent de maintenir de bonnes relations, malgré leurs divergences.

Ce n’est qu’un petit village mais à lui tout seul, Furmanovka incarne cette mosaïque ethnique qu’est la Crimée : Ukrainiens, Russes, Tatars… ils vivent côte à côte, sont voisins, parfois amis depuis des décennies. Mais tous ont une vision de la Crimée déterminée par leur nationalité. Les envoyés spéciaux de FRANCE 24 sont allés à leur rencontre.

Le village de Furmanovka se trouve à mi-chemin en Sébastopol et Simféropol, en Crimée

View Larger Map

"C'est comme si les observateurs de Poutine ne l'avaient pas renseigné sur ce qui se passe ici... J'habite la Crimée depuis 20 ans et je peux vous dire que personne n'a jamais réprimé le peuple russe", affirme Khalid Emirovich. Ce Tatar de Crimée, qui a été déporté durant l’ère soviétique, ne comprend pas pourquoi les militaires sont présents aux alentours.

“Pour moi, c’est d’abord la Russie”

Pour un habitant russe du village, entretenir des liens avec ses voisins est essentiel. Mais ces jours-ci, la situation n’est pas aisée, notamment avec l’un de ses voisins, russe lui aussi. Ensemble, ils ont convenu de ne pas hausser le ton devant les enfants.

"Pour moi, c'était d'abord la Russie et puis aprés l'Ukraine… alors bien sûr que la Crimée pourrait faire partie de la Russie", estime cet homme.

"De telles dissensions entre voisins sont légion dans les villages criméens. Heureusement, dans la campagne, on s’est toujours épaulés par-delà les communautés afin de maintenir les fragiles équilibres. Mais jusqu’à quand ?"

Première publication : 06/03/2014

  • UKRAINE

    Vidéo : les cosaques de Crimée prêts à mourir pour "la mère patrie"

    En savoir plus

  • CRISE EN UKRAINE

    Ukraine : les grandes manœuvres diplomatiques vont se poursuivre

    En savoir plus

  • RUSSIE

    La crise ukrainienne ne fait pas les affaires des oligarques russes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)